Diables Rouges

Battue par l'Italie, pays hôte, pour son entrée en lice à l'Euro Espoirs, l'Espagne n'a plus droit à l'erreur dans le groupe A si elle veut garder des chances d'accéder aux demi-finales.

Le duel face à la Belgique de mercredi est donc crucial pour la 'Rojita' et son sélectionneur Luis de la Fuente. "Nous devons absolument gagner et de préférence en marquant beaucoup de buts", a-t-il déclaré en conférence de presse mardi.

Si elle n'arrive pas à terminer première du groupe, l'Espagne espère être la meilleure deuxième et a donc besoin de gagner et de soigner sa différence de buts. Même chose pour la Belgique qui continue à croire en une qualification.

"C'était un coup dur de perdre le premier match", a entamé de la Fuente mardi. "Physiquement et mentalement, nous n'avons pas beaucoup de temps pour récupérer mais il reste encore un jour."

"Je ne vais pas vous révéler ma composition, je ne sais d'ailleurs moi-même pas encore qui j'alignerai", a ajouté le sélectionneur espagnol qui attend des nouvelles rassurantes de la part de Fabian Ruiz. Le milieu de terrain du Napoli est sorti à la pause contre l'Italie. "Il est encore incertain mais travaille pour être présent. S'il n'est pas prêt, nous avons assez d'options pour le remplacer", a fait savoir de la Fuente qui s'est montré méfiant au moment de parler de la Belgique.

"C'est une très belle équipe qui mise fort sur le collectif. Je ne veux pas avancer certaines individualités mais c'est certain qu'ils ont aussi des joueurs très forts. Leur jeu est très vertical, surtout en contre avec des ailiers rapides. Nous devrons essayer de bloquer leurs reconversions. Nous avons beaucoup de respect pour la Belgique et devrons être à notre meilleur niveau. Ce n'est pas pour autant que nous avons peur."


Les joueurs espagnols se méfient de la Belgique

Présents en conférence de presse, le joyau du Real Madrid Dani Ceballos et l'arrière droit Martin Aguirregabiria ont tous les deux montré beaucoup de respect pour les Espoirs belges. "Nous savons qu'ils n'ont pas perdu en qualifications et qu'ils ont battu l'Italie en amical. C'est certainement une équipe forte", a déclaré Ceballos.

"Nous avons commis quelques erreurs contre l'Italie et nous devons y remédier mercredi", a poursuivi le Madrilène. "Nous ne sommes qu'au début du tournoi et nous pouvons renverser cette situation. Ce match contre la Belgique est une finale pour nous. Nous savons que nos adversaires sont rapides et forts en contre. Leur football plus vertical est différent par rapport au notre."

"La Belgique est une équipe très équilibrée", a ajouté son équipier Aguirregabiria. "On se méfie. Nous avons bien étudié le jeu belge et savons comment nous devons jouer."