Diables Rouges

Abdellatif Fellaini évoque les racines marocaines de son fils Marouane


"Marouane est prêt pour le Top 10 européen"


BOIS SAINT-JEAN Douteux, Marouane Fellaini aimerait porter la vareuse belge demain soir, mais il aurait pu également évoluer dans le camp marocain. En février 2007, le médian du Standard a opté pour les Diables Rouges alors qu'il pouvait choisir les Lions de l'Atlas . Marouane possède la double nationalité : il est né à Bruxelles, à Etterbeek, de parents marocains. Son père, Abdellatif, et sa mère, Hafida, ont grandi dans le même quartier à Tanger.

Un papa ancien gardien de D1

"On a quitté le Maroc en 1972 , raconte Abdellatif. J'avais 24 ans, je jouais au football, comme gardien. Après avoir évolué en D1 marocaine à Casablanca et à Agadir, je voulais trouver un club en Belgique. On est arrivés chez un ami, à Bruxelles. J'ai joué en Réserve au Racing Malines, à Boom, etc. Mais je ne restais pas longtemps, car la Fédération marocaine n'envoyait jamais le certificat de sortie..."

Du coup, le père Fellaini s'est engagé à la STIB (société des transports en commun bruxellois) où il a travaillé durant 32 ans : "J'étais chauffeur de bus. On habitait rue de la Reine, juste en face du Heysel. J'ai donc logiquement inscrit Marouane à Anderlecht, lorsqu'il avait 7 ans. Il y est resté jusqu'à ses 10 ans puis on a déménagé à Mons et on l'a inscrit aux Francs Borains. De là, il est parti à Charleroi pour, ensuite, débarquer au Standard grâce à Christophe Dessy."

Marouane Fellaini a toujours été passionné de sport.

"Marouane aurait pu être coureur de fond"

"Durant sa jeunesse, il n'a jamais été branché télé ou console de jeu. Il préfère lui-même jouer plutôt que de regarder un match à la télé, même une finale de Coupe du Monde. Plus jeune, il allait à l'école en courant. On allait aussi courir ensemble, moi sur un vélo et lui à pieds (sourire). S'il n'avait pas été footballeur, il aurait été coureur de fond."

Avec ses parents et ses deux frères (Hamza, 21 ans, et Mansour, 15 ans), Marouane se rend au Maroc quasi chaque année.

"Toute sa famille vit au Maroc , poursuit Abdellatif. J'ai huit frères et soeurs. Ma femme a une soeur et deux frères. Et ma soeur aînée a dix enfants. Nos enfants aiment aller au Maroc et n'oublient pas que leur sang est marocain. Mais après un mois, ils veulent revenir. Leurs amis, leurs habitudes sont ici. Ils sont Belges. Cela dit, nos coutumes sont restées marocaines. On mange marocain, on est musulman. À la maison, on parle marocain et français. On est bilingue." (sourire)

Demain, le père de Marouane Fellaini fera le déplacement au stade Roi Baudouin. Si son milieu de terrain de fils devait finalement déclarer forfait, Abdellatif Fellaini supporterait le Maroc.



© La Dernière Heure 2008