Marouane s'est illustré davantage quand il a évolué comme médian offensif

BRUXELLES Dick Advocaat s'est ravisé.

Le coach néerlandais s'est rallié aux suppliques de Marouane Fellaini qui avait pris toutes ses dispositions pour aller se faire arracher les dents de sagesse qui affectent sa sérénité.

"Le joueur ne nous accompagnera pas en Estonie. Il retrouvera ce lundi, comme il l'a convenu avec lui, son dentiste attitré. Je peux comprendre que le joueur ait insisté car si le rendez-vous avait été différé, il aurait été postposé de deux mois. Seulement, nous avons signifié à Marouane que la Fédération ne le libérait pas. Cela signifie qu'il ne pourra pas s'aligner avec son club d'Everton contre les Wolves ce prochain week-end."

La présence de l'ex-Standardman n'est, effectivement, pas requise à Tallinn. Il ne sera même pas remplacé.

Dick Advocaat avait associé Fellaini et Vertonghen au centre de la ligne médiane : "Les Turcs ont quelque peu compliqué leur tâche en faisant rentrer dans le jeu les joueurs extérieurs. Il convenait donc d'anticiper. Cela a coûté, pour Vertonghen surtout, une belle débauche d'énergie. Fellaini a d'abord évolué comme médian récupérateur. Je l'ai trouvé meilleur en seconde période, quand il a joué plus haut. Mais j'ignore toujours quelle est sa meilleure position..."



© La Dernière Heure 2009