Forcément, Fernando Santos a affiché un visage dépité au moment de s’exprimer devant la presse. "C’est une élimination injuste, mais le foot est comme ça. Vous gagnez si vous marquez. Eux l’ont fait, pas nous", a soupiré le sélectionneur. "Mais à part les 10 premières minutes, où ils nous ont poussés dans notre tiers de terrain, on a mis le bon rythme et on s’est mieux engagé dans le match. Mes joueurs ont montré une grosse mentalité, ils ont attaqué dès qu’ils le pouvaient et ont bien défendu. Les Belges ont marqué avec 6 tirs et un seul cadré. Pas nous… malgré 29 tirs. Et même un poteau. On a presque tout le temps été dangereux. On s’est dit à la mi-temps qu’on pouvait retourner la situation et mes joueurs ont fait de leur mieux. On a gagné des matchs avec moins d’occasions. On est très déçu. On pensait pouvoir aller jusqu’en finale et la gagner, c’était l’objectif. Certains pleuraient dans le vestiaire. Il reste d’autres titres à aller chercher, maintenant."