"Que diriez-vous de se revoir, je l'espère, sur Copacabana lors de la Coupe du monde 2014", a lancé en guise de boutade à la presse Georges Leekens

BRUXELLES "Notre grand objectif à terme est ce Mondial au Brésil. Nous travaillons tous dans la même direction", a déclaré l'entraîneur, qui est parvenu depuis quelque temps à instaurer une sérénité et une confiance à un groupe jeune et talentueux.

"Ce n'est pas pour autant que nous allons renoncer dans ce challenge de la qualification pour l'Euro 2012. Dans l'immédiat, notre but est de gagner chaque match et de continuer notre élan positif en l'Autriche et chez nous contre l'Azerbaïdjan. Je pense aussi que nous pouvons ennuyer la Turquie, notre concurrent le plus sérieux pour la 2e place avec l'Autriche, alors que l'Allemagne est quant à elle intouchable. C'est sûr, nous allons encore perdre des matchs -espérons uniquement en amical- mais mes joueurs deviennent de plus en plus matures. Cela s'est vu lors de notre épopée en Russie (ndlr: victoire 0-2)."

Contre la Finlande, qui n'est pas l'adversaire favori de Leekens au vu des résultats antérieurs contre ce pays, le sélectionneur fédéral s'attend à un large soutien du public dans le stade Julles Otten, où il ne reste plus que quelques centaines de places disponibles et qu'il connaît bien, après son passage à La Gantoise entre 2004 et 2007.

© La Dernière Heure 2011