Hazard appelé chez les Diables

Diables Rouges

J. C., Cl. H. et Th. B.

Publié le

Hazard appelé chez les Diables
© Photonews

Son excellente prestation face à Saint-Étienne a séduit René Vandereycken


Regardez le but d'Eden Hazard contre les Verts


PARIS Samedi, Lille accueillait St-Étienne. Un match difficile pour les Lillois, car les Verts comptaient sur le choc psychologique lié à l'arrivée d'Alain Perrin. En fin de compte, ça a donné un match à sens unique (3-0) qui restera gravé dans la mémoire d'Eden Hazard, que Rudi Garcia avait titularisé pour la première fois en Ligue 1 (il l'avait déjà été en Coupe de la Ligue).

Alors que Kevin Mirallas a été sifflé par son ancien public, le jeune Belge a enchanté le Stadium Nord (il a reçu un 7 dans L'Équipe qui vouait son travail offensif et marquait certaines absences dans le défensif) durant 68 minutes et inscrit son second but en Ligue 1, en ouvrant la marque. Ce qui devrait lui valoir, très prochainement, de signer un contrat revalorisé jusqu'en 2012.

"C'est une satisfaction d'avoir été titularisé d'entrée de jeu. Le coach m'avait demandé de jouer comme j'en ai l'habitude ", explique le joueur originaire de Braine-le Comte.

Évoluant en électron libre au milieu, Eden Hazard élimine facilement son homme et sa vision du jeu est un précieux atout. "Je suis un joueur qui préfère avoir le ballon dans les pieds. Je peux ainsi provoquer les défenses ", explique-t-il. Son but l'illustre bien : double passement de jambes et tir enroulé hors de portée du gardien. "Pour revivre de tels moments, je dois continuer à travailler. J'ai encore tout à prouver. "

S'il garde bien les pieds sur terre, sa progression est fulgurante et s'accompagne, depuis hier, d'une première convocation chez les Diables. C'est René Vandereycken lui-même qui lui a téléphoné pour l'avertir que sa présence était requise cet après-midi (15 h 30) à Tubize, à dix kilomètres de chez lui et à deux, seulement, du club où il a été en partie formé.

Deviendra-t-il le 7e plus jeune Diable de l'histoire mercredi ?

S'il dispute, mercredi au Luxembourg, ses premières minutes sous la vareuse des Diables, le Brainois deviendra le 7e plus jeune Diable de l'histoire. Il aura, ce jour-là, 17 ans et 316 jours, deux jours de plus que Vincent Kompany à ses débuts.

Mais son entraîneur à Lille lui a rappelé le chemin qu'il restait à parcourir. "Il a des qualités de percussion ce qui en fait un atout offensif intéressant , explique Rudi Garcia. C 'est un garçon réceptif et à l'écoute des conseils. Il a du talent. Il faut l'utiliser de manière à ce qu'il puisse s'exprimer. Pour le prochain match, dimanche face à Marseille, il ne sera pas titulaire. Les journalistes pourraient trop vite en faire un joueur qu'il n'est pas. "

LES PLUS JEUNES DIABLES DE L'HISTOIRE

1. Fernand Nisot (Léopold Club), première cape à 16 ans et 19 jours. 2. Anthony Vanden Borre (Anderlecht), 16 ans et 187 jours. 3. Paul Van Himst (Anderlecht), 17 ans et 17 jours. 4. Jean Capelle (Standard), 17 ans et 153 jours. 5. Joseph Musch (Union St-Gilloise), 17 ans et 198 jours. 6. Vincent Kompany (Anderlecht), 17 ans et 314 jours. 7. Raymond Braine (Beerschot), 17 ans et 321 jours. 8. Bernard Voorhoof (Lierse), 17 ans, 11 mois et 4 jours. 9. Steven Defour (Genk), 18 ans et 26 jours. 10. Enzo Scifo (Anderlecht), 18 ans, 3 mois et 15 jours.





© La Dernière Heure 2008

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info