Eden Hazard retrouve ce soir son équipier de Chelsea : “Il laissera des espaces”

BRUXELLES Ce sera un joli match dans le match. Eden Hazard et Branislav Ivanovic, équipiers à Chelsea, seront cette fois adversaires.

“On n’a pas beaucoup parlé de ce match avec Branislav” , souriait Eden hier soir. “Il m’a juste un peu charrié en me promettant qu’il allait me tacler ! Il est en forme, il faudra le maîtriser. Je sais qu’il est plus costaud que moi, j’essaierai donc de jouer au sol et d’éviter les duels aériens.”

À Stamford Bridge, les deux hommes s’entendent plutôt bien. “C’est vrai qu’on se trouve facilement. C’est à lui que j’ai délivré mes premières passes décisives et là, il ne doit pas être loin d’être le meilleur buteur du club ! Je crois même qu’il est plus souvent dans le rectangle que moi ! Il joue vraiment très haut, ce qui nous obligera à bien défendre. Mais comme Kolarov et lui sont très offensifs, les Serbes se retrouveront souvent avec deux défenseurs. À nous, attaquants, de profiter des espaces que leurs deux backs laisseront dans leur dos.”

La différence entre les deux Blues , c’est qu’en sélection, Ivanovic est un vrai leader alors qu’Hazard, lui, n’a pas encore atteint son plein rendement. Pas de quoi inquiéter le petit dribbleur. “Je sais que les gens attendent beaucoup de choses de moi. J’assume. C’est à moi de faire le boulot sur le terrain et je sais très bien que ça va venir. Dans pas longtemps…”

Les fulgurances d’Eden seront sans doute bien nécessaires pour des Diables face à un rival qui, par tradition, fait souffrir ses visiteurs. “Moi, je suis trop jeune pour avoir connu la grande Serbie. Mais on sait qu’il y a des joueurs de qualité dans cette équipe. L’ambiance risque d’être un peu intimidante. Mais on a les moyens de passer au-dessus de ça. Car nous sommes beaucoup de joueurs à être en super forme.”

Gourmand, Hazard n’a pas envie de se contenter d’un point ce soir. “Nous avons un jeu offensif par nature. On a envie d’attaquer et de marquer un, deux puis trois buts… C’est la meilleure manière de gagner un match. Nous ne devons pas viser qu’un partage.”



© La Dernière Heure 2012