Retrouvez ci-dessous, en vidéos, les réactions de Kevin De Bruyne, Sébastien Pocognoli et Kevin Mirallas au micro de DH.be après le nul concédé face à la Macédoine. Par ailleurs, voici également un florilège des réactions aux micros de nos confrères.


Thibaut Courtois: "Il faut continuer à travailler"

Thibaut Courtois était l'un des Diables Rouges les plus en vue lors des qualifications au Mondial. "Maintenant les Espagnols (NDLR: où évolue le gardien) nous connaissent, mais avec des mots tu ne sais rien faire. Il faut continuer à travailler sur le terrain", a déclaré le gardien au micro de Club-RTL juste après le match contre le Pays de Galles (1-1).

"Battre des équipes comme l'Espagne, l'Argentine ou le Brésil? C'est difficile de savoir si on peut les embêter car nous n'avons jamais jouer contre eux. Nous avons un groupe de qualité, la seule chose qui nous manque c'est l'expérience sur un grand tournoi, mais nous avons plusieurs joueurs qui jouent la Ligue des Champions. Tout est possible au Brésil, il faut voir dans quel groupe on tombe, on verra là-bas. Le rêve, c'est évidement de gagner le Mondial. Mais tu rêves quand tu dors. Quand tu es debout, il faut travailler."


Zakaria Bakkali: "J'étais stressé les cinq premières minutes"

En montant au jeu à la 78e minute contre le Pays de Galles, mardi, Zakaria Bakkali a disputé ses premières minutes sous le maillot des Diables Rouges, devenant définitivement Belge par la même occasion. "J'étais bien un peu stressé, mais c'est passé après cinq minutes", a déclaré le joueur du PSV Eindhoven sur Sporza.

"Je suis très heureux, car nous allons au Mondial, ce qui n'était plus arrivé depuis longtemps. Le 1-1 une déception? Cela ne change rien, car nous allons quand même au Brésil. J'espère pouvoir y être aussi. Mon objectif est d'inscrire beaucoup de buts et délivrer beaucoup d'assists pour la Belgique."


Eden Hazard: "Demain, c'est encore pour moi!"

La Belgique a été rejointe en fin de match par le Pays de Galles, après une perte de balle d'Eden Hazard. "Demain c'est encore pour moi, le coach va me tomber dessus", a plaisanté sur RTL-TVI Hazard qui n'avait pas perdu sa bonne humeur.

"Inconsciemment, on est qualifié, donc dans les têtes, c'est compliqué. On voulait faire une belle fête, mais voilà, si on avait mis les deux ou trois occasions, ça peut être magnifique. L'hamburger? On va en manger maintenant, d'ailleurs il y en a dans le vestiaire", s'est amusé le joueur de Chelsea en référence à une célèbre polémique vécue lors de l'ère Leekens.

"Cela fait dix ans que le public attendait ça", a indiqué Daniel Van Buyten, présent lors de la dernière participation belge au Mondial, au Japon et en Corée du Sud, en 2002. "A mesure que la qualification avançait, on a senti que le public avait envie de vibrer à nouveau pour le sport et le football. Nous sommes heureux de donner une belle image de la Belgique et nous allons donner le maximum au Brésil. Nous n'allons pas là-bas pour figurer trois matches et puis rentrer."


Marc Wilmots: "On continue à avancer avec cette équipe"

Malgré l'égalisation galloise (1-1), le sélectionneur Marc Wilmots avait le sourire à l'issue du dernier match de qualification au Mondial 2014, mardi, à Bruxelles. "26 points sur 30, huit victoires, on est au Brésil: cette campagne était exceptionnel", a déclaré Wilmots sur Club-RTL.

"Nous avons eu six, sept occasions, il fallait les mettre. Les joueurs n'aiment pas les matchs nuls. les entraîneurs non plus. Mais ça n'enlève rien à notre campagne. Prendre des congés maintenant? Non, j'ai un tournoi à préparer. Je veux continuer à avancer avec cette équipe."

Les prochaines échéances sont des rencontres amicales contre la Colombie et le Japon en novembre. "Nous allons affronter des bons adversaires car je veux que cette équipe grandisse, nous devons continuer à apprendre. Ce groupe est bien, il est sain."

Cette qualification est le fruit d'un long travail initié au sein de l'Union belge de football. "Il y a eu un gros effort au niveau marketing, de la communication, on a augmenté le professionnalisme. On s'est tous remis en question."

Le sélectionneur devra choisir 23 joueurs pour le Mondial. "La concurrence me fait plaisir. Ceux qui ont fait la campagne ont prouvé ce qu'il valait. On va avancer petit à petit pour voir d'autres joueurs."

Pour Steven Martens, CEO de l'Union Belge, "nous avons construit sur le long terme en engageant des personnes qui ont l'expérience du plus haut niveau, comme Marc Wilmots, Vital Borkelmans, Johan Walem, Gert Verheyen, Filip De Wilde, mais aussi Franck De Bleeckere. Nous avons osé investir dans le football dans sa totalité."


Chris Coleman: "Félicitations à Marc Wilmots et aux joueurs belges"

Le coach gallois Chris Coleman a vu son équipe livrer une bonne prestation face aux Diables rouges lors de la dernière rencontre de qualification du Mondial-2014 arrachant même l'égalisation (1-1) en fin de match. "D'abord, je dois féliciter Marc Wilmots et le joueurs belges de leur qualification", a-t-il confié juste après le match.

"Nous avons joué contre la plus forte équipe du groupe ce soir. La Belgique méritait de s'imposer dans ce groupe. Elle dispose de fantastiques joueurs. Le fait qu'ils laissent Eden Hazard sur le banc en début de rencontre en dit long. C'est pourquoi je suis content avec ce partage. Mes joueurs ont montré une mentalité parfaite. En continuant à se battre jusqu'au bout, ils ont pu marquer."

Le Pays de Galles termine la campagne 5e avec 10 points en autant de rencontres et a marqué 4 points sur les six derniers mis en jeu. "C'est bizarre comment les choses peuvent se passer. Nous avons joué très mal pendant tout un temps dans ces qualifications. Maintenant cela va beaucoup mieux malgré les changements que nous avons dû faire. Nous devons apprendre à être là dès le début de la campagne."

Son contrat prenant fin au mois de novembre, Coleman n'est pas encore certain de conserver son poste de sélectionneur national.