Eden Hazard va être opéré dans les prochains jours, pour se faire retirer la plaque située au niveau du péroné droit, a annoncé le Real Madrid, ce vendredi. Cette plaque avait été posée à Hazard il y a deux ans, après sa fracture de la cheville, en novembre 2019 contre le Borussia Dortmund.

Cette plaque, surtout, avait été le début des ennuis, pour le capitaine des Diables, qui avait dû compenser, dans sa manière de courir, la gêne occasionnée.

Le résultat est qu’il se blessait plus souvent (cuisse gauche, quadriceps droit, psoas droit). Il y a un an, déjà, l’opération avait été envisagée, mais un désaccord subsistait entre Hazard, qui voulait jouer l’Euro, et le staff médical du Real Madrid, qui voulait récupérer un joueur complètement libéré de ses pépins physiques. Le club espagnol souhaitait repousser l’opération à l’été, ce qui supposait un forfait au championnat d’Europe.

Hazard avait finalement terminé la saison, et disputé l’Euro dans la foulée. Mais, cette saison, son temps de jeu est trop faible (877 minutes disputées, huit fois titulaire seulement), et il ne joue plus que les utilités – sa dernière titularisation remonte à début janvier contre Elche.

Selon le journal espagnol Marca, l’idée de l’opération a toujours existé dans l’esprit du Brainois, qui a donné son accord pour passer sur le billard, et aurait prévenu ses proches ce vendredi matin.

L’indisponibilité estimée n’a pas été précisée par le Real, alors que les médias espagnols évoquent une absence d’un mois ou deux. Interrogé il y a un an, le Dr Daniel, ancien médecin du Standard et spécialiste de ce genre d’opération, expliquait que ce type d’intervention pouvait entraîner une interruption allant jusqu’à douze semaines, selon les cas.

S’il respecte un délai court d’indisponibilité, soit un mois ou deux, Eden Hazard pourrait être disponible pour disputer les quatre matchs de la Belgique en Ligue des Nations, en juin, contre les Pays-Bas, la Pologne et le pays de Galles.

Roberto Martinez, interrogé en conférence de presse avant Irlande – Belgique de ce samedi, ne s’est pas trop avancé sur le terrain du retour : “Je ne sais pas s’il sera prêt pour juin, mais je lui fais confiance, comme joueur et comme personne, pour faire le nécessaire et revenir en forme.”

Le sélectionneur, qui a expliqué qu’il n’était pas surpris par l’annonce de l’opération, s’est dit soulagé de savoir que “ce n’est pas une nouvelle blessure. Cette opération, c’est un peu du bon sens. C’est une discussion médicale, et je pense que les médecins ont estimé que c’était le bon moment pour l’opération.”

Il reste donc à savoir quand Eden Hazard sera de retour, et quelle implication cela pourra avoir, aussi, sur un éventuel transfert cet été.