Invité de l’émission de radio néerlandaise Zomeravondgesprek, Guus Hiddink (69 ans) s’est exprimé sur son avenir. 

"J’ai encore de l’énergie, mais plus pour être tous les jours sur le terrain. Je me vois bien travailler dans l’encadrement des jeunes ou des entraîneurs", a expliqué celui qui avait repris Chelsea en cours de saison dernière, après le limogeage de José Mourinho.

Hiddink, qui a déjà entraîné cinq sélections durant sa carrière (Corée du Sud, Australie, Russie, Turquie, Pays-Bas), se verrait également prendre à nouveau les rênes d’une équipe nationale. "Le job de sélectionneur ne prend pas beaucoup de temps", a-t-il affirmé.

Mais alors que des rumeurs l’envoient à la tête de l’Angleterre ou de la Belgique, il a précisé : "Je ne postule presque jamais à un poste. La plupart du temps, on m’appelle. Et si on me demande, je répondrai avec plaisir."

De quoi donner des idées à la fédération belge ? Réponse dans quelques semaines mais son profil correspond en tout cas à celui élaboré par l’Union Belge en vue de trouver le successeur de Marc Wilmots…