Décidément, l'aventure de Big Rom' à Chelsea est sacrément mouvementée. Tout comme la relation qu'il entretient avec son entraîneur. Thomas Tuchel n'a effectivement pas hésité à tancer son attaquant après la défaite de ses ouailles contre l'ogre citizen (1-0) samedi. 

Deux jours après ces critiques, le coach était à nouveau présent en conférence de presse afin d'aborder la rencontre de mardi face à Brighton. Et une question à propos de Lukaku l'a passablement agacé. Un journaliste a voulu savoir comment il fallait faire pour mettre le Diable dans les meilleures conditions possible. "Selon moi, ce n'est pas la bonne question ni la bonne approche", a répondu Tuchel. "Romelu est un joueur clé et nous voulons qu'il le soit encore davantage. Mais le football est un sport d'équipe. Donc il ne faut pas dix joueurs au service d'un seul. Ce n'est pas Chelsea. Et ce n'est pas le football que nous pratiquons", a-t-il tranché.

Lukaku est-il trop isolé?

En d'autres termes, le collectif prime sur le reste. Rien d'étonnant en soi. Ce qui inquiète davantage concerne la relation technique qu'il entretient avec les autres joueurs. Face à City, il semblait incroyablement isolé face à Laporte et Stones. "A l'heure actuelle, le football est une question de connexion entre les joueurs. Je pense qu'il en a une très forte avec Mason Mount et Mateo Kovacic", a estimé Thomas Tuchel. "Ils se cherchent et se comprennent. La connexion, cela se travaille. Nous avons eu des matchs où Romelu était pleinement impliqué dans les différentes actions. Mais face à City, il était trop isolé. Il y aura encore d'autres rencontres comme celle-ci."

Problème: le Croate était bien sur le terrain tandis que l'Anglais était sur le banc. Pendant 70 minutes, il a très peu échangé avec Hakim Ziyech et Christian Pulisic, le deux joueurs offensifs qui devaient épauler le Diable rouge. 

Après des débuts tonitruants. Romelu Lukaku peine donc à convaincre du côté de Stamford Bridge. Et tout n'est pas forcément de sa faute. S'il avait critiqué Big Rom'à chaud, Thomas Tuchel est rapidement revenu sur ses propos. "J'ai voulu critiquer notre performance dans la moitié de terrain adverse. Car nous avons eu huit ou neuf occasions de reconversion. Mais nous ne les avons pas exploitées. Je suis mécontent car on aurait pu avoir beaucoup plus d'occasions. "

Ce samedi, il a surtout raté une grosse occasion en seconde période alors que le score était de 0-0. Une action qui aurait pu être décisive. "Ce n'est pas un problème de manquer des occasions comme celle-là", a annoncé l'ancien coach du PSG en conférence de presse. "Tout le monde veut marquer sur chaque grosse occasion. Bien sûr, on n'en a pas beaucoup dans les grands matches. Il faut un peu de chance et de sang-froid."

Espérons que le meilleur buteur de l'histoire des Diables rouges sera plus inspiré devant le but face aux Seagulls. La question aujourd'hui est surtout de savoir s'il sera titulaire contre Leandro Trossard et compagnie.