Axel Witsel aurait aimé tirer le penalty mais a quand même encouragé Hazard

Axel Witsel n’avait pas vraiment la tête des bons jours vendredi en quittant le stade Roi Baudouin. Les deux buts concédés lui restaient en travers de la gorge. “On voulait vraiment cette victoire. Personne n’a pris ce match amical à la légère. C’est vraiment bête d’avoir pris ce deuxième but à la fin. C’est une erreur de concentration. Marc Wilmots était déçu par le résultat mais quand même heureux par la manière.”

Sur le premier but monténégrin, le médian du Benfica a tenté de gêner l’adversaire, en vain. “J’avais vu que le joueur voulait jouer rapidement son coup franc. Je me suis mis devant le ballon mais l’arbitre m’a clairement fait comprendre que je devais reculer. Le Monténégro a donc pu jouer très rapidement et profiter d’une mésentente dans notre arrière-garde.”

Déçu par le jeu défensif des Diables, Axel Witsel se montrait néanmoins satisfait de la production offensive offerte aux supporters belges. “On a pratiquement eu toute la possession de balle. On a aussi multiplié les combinaisons. Il faudrait compter le nombre de une-deux vus sur la pelouse. On a essayé de mettre plus que deux buts mais on n’a pas toujours eu la réussite. Les occasions étaient présentes mais il manquait toujours un petit quelque chose pour conclure.”

Pour la première de Marc Wilmots-le-T1 , le Liégeois a dû s’adapter à un nouveau système. Fini le triangle de l’entrejeu, bonjour le duo central avec Marouane Fellaini. “Cela a permis à Eden d’avoir le poste de numéro 10 taillé pour lui. Cela ne me dérange pas du tout. En club, on joue aussi comme ça. Et puis cette tactique me permet quand même de mettre le nez à la fenêtre. Je peux m’infiltrer de la deuxième ligne comme j’aime le faire. Avec Eden, je dois être le Diable qui a le plus touché le ballon vendredi soir.”

Chargé de la récupération du cuir avec Fellaini, Axel Witsel et son ancien équipier au Standard doivent beaucoup communiquer. “Marouane est plus le vrai milieu défensif mais je dois le couvrir s’il monte. Une fois pendant le match, on s’est retrouvé à deux devant et c’était assez dangereux. Heureusement, cela n’a pas prêté à conséquence.”

L’ancien Soulier d’Or aurait pu faire trembler les filets monténégrins vendredi. Quand l’arbitre français a sifflé un penalty aux Belges, Axel Witsel s’est montré intéressé mais Eden Hazard, sûr de lui, n’a pas voulu lâcher le ballon. “Je lui ai demandé si je pouvais tirer mais il avait vraiment envie. Je lui ai alors dit : Vas-y marque. Il n’y a pas de tireurs désignés pour l’instant. On s’arrange sur le terrain et il n’y a aucun problème.”



© La Dernière Heure 2012