“Ce but, c’est bête de ma part” , souffle le défenseur de l’Ajax

ISTANBUL Il est régulièrement un des Diables Rouges les plus irréprochables même si on se souvient que, lors du déplacement en Pologne en novembre 2007, il avait déjà plombé un match des Diables par une passe en retrait suicidaire.

Hier, une des erreurs était pourtant pour la pomme de Jan Vertonghen. Dans la zone mixte, il ne se retenait pas, lâchant gros mot sur gros mot en néerlandais.

“C’est horrible , pleure-t-il. Des fautes personnelles sont à la base de leurs trois buts. Sur le premier, on n’aurait jamais dû perdre le ballon au milieu du terrain. Jusque-là, les Turcs ne savaient pas nous faire mal. Sur le 2-2, c’est moi qui commets l’erreur. Je m’attendais à ce que le ballon rebondisse, mais ce n’était pas le cas. Résultat : j’ai complètement raté mon intervention. C’est bête, mais c’est comme ça.”

Jan Vertonghen est un gagnant qui ne baisse pas facilement les bras. “Je n’abandonne pas, mais on visait au moins un deux sur six après ses deux matches difficiles. Nous voilà avec zéro point. Notre tâche est simple : battre tous les autres adversaires et s’imposer contre la Turquie chez nous. Si nous méritions la victoire, ici ? C’est peut-être exagéré. Nous n’avons pas vraiment eu de grosses occasions non plus, à part les deux buts. Mais on a montré qu’on n’avait pas peur d’eux. Ils étaient très excités.”

De son côté, Moussa Dembélé ne louait pas sa propre prestation : “Je ne cherche pas d’excuses, mais je ne me sentais pas bien dans ma peau , explique-t-il. Au niveau physique, c’était difficile. J’étais fatigué, et j’ai surtout couru derrière le ballon. Je ne peux pas me rappeler une bonne action de ma part. Je me sentais pourtant bien avant le match. Ma blessure ? Un Turc m’a donné un coup sur la cheville. Chaque fois que j’accélérais, j’avais une forte douleur à cet endroit-là. Je préférais laisser ma place à quelqu’un de frais parce que j’aurais perdu tous mes ballons. D’autres joueurs ont également connu des difficultés, mais ce ne sont pas mes affaires. C’est une déception parce que je voulais faire la différence ici.”



© La Dernière Heure 2010