Il ne faut pas énerver un grand champion. Et Zlatan Ibrahimovic a commis l'erreur d'énerver Romelu Lukaku. Ceux qui suivent la carrière du Diable depuis ses débuts savent toute la rage qu'il peut mettre dans la poursuite d'un objectif. Et on imagine bien que le derby milanais de ce dimanche en était un pour notre compatriote. Pourtant, Lukaku a eu l'intelligence de ne pas placer son duel à distance avec Zlatan au coeur des débats. Son assist sur le premier but en était la preuve: c'est collectivement que le Diable voulait écraser le géant suédois.

Mais en deuxième mi-temps, quand il a eu l'occasion de dévorer l'espace avec une course dont il a le secret et de tuer le match avec une frappe puissante, il ne s'est pas fait prier. Et la célébration de son but lui a permis de laisser sortir toute la rage qui l'habitait. Les médias italiens ont ainsi tendu l'oreille pour écouter ce que disait Romelu en fêtant cinquième but en autant de derby disputés: "Je suis le meilleur, je l'ai dit put***".

Nul doute qu'Antonio Conte veillera à ce que le meilleur buteur du championnat mette désormais toute cette rage dans la conquête du Scudetto.