L’homme est d’un naturel discret. Mais alors qu’Eden Hazard s’apprête à retrouver Chelsea ce mardi soir, John Bico a fait une entorse à ses habitudes. L’ancien agent du Diable est longuement revenu sur les conditions de l’arrivée du Brainois à Londres en 2012, lui qui a été un observateur attentif de son départ vers le Real Madrid. Et son regard est sans concession : "C’était une erreur d’aller au Real à ce moment-là. C’est son choix à lui. Un choix de cœur mais pas de raison."

Et Bico d’argumenter ensuite : "Il aurait dû y aller un an avant ou plus tard mais jamais l’année du départ de Ronaldo. Passer après lui revient à escalader l’Himalaya à mains nues. Il faut savoir oser dire non à Eden et malheureusement, certains n’osent pas. Je lui aurais déconseillé en lui disant d’y aller l’année d’avant ou de partir par la grande porte de Chelsea un an plus tard."

Autre élément clef négligé : le profil des Merengues. "Les gens ne se rendent pas compte et oublient la dimension athlétique de cette équipe qui a un jeu avec beaucoup d’exigences physiques en termes de rythme et d’intensité car le niveau technique de l’équipe approche le 10/10. De grands talents comme James n’ont pas réussi à s’adapter. Sur ce point, Eden, ce n’est pas un joueur pour le Real mais pour le Barça. C’est au Barça où il aurait dû aller, là où le ballon court plus que les joueurs à l’inverse du Real où le projet ne correspond pas à la mémoire physiologique de son corps. C’est pour cela qu’il craque de partout. Il aurait dû rester une saison supplémentaire à Chelsea pour partir par la grande porte et surtout préparer son corps aux changements à venir. Au Barça, il se serait éclaté, il aurait eu plus de libertés sur le terrain, il aurait eu le ballon constamment dans les pieds, il y serait devenu le meilleur joueur du monde."

Au lieu de cela, Hazard est à la recherche de ses sensations. Avec un environnement qui ne l’aide pas vraiment. "Eden a 30 ans et il faut arrêter de lui parler comme s’il en avait 12, en le mettant face à ses responsabilités. Quand Mbappé n’est pas bon, Deschamps le sort, le dit et lui dit. Quand les gens parlent d’Eden, c’est mielleux. J’adore la façon dont Martinez fait jouer les Diables mais quand il parle d’Eden, j’ai l’impression qu’il parle de la Vierge Marie ! On ne reprend pas la saison dans l’état dans lequel il était. Il faut lui dire les choses, personne ne le connaît mieux que moi et ceux qui ont tiré le plus de lui sont ceux qui l’ont mis face à ses responsabilités, il faut arrêter de l’infantiliser. Eden a besoin de challenge. Les faits le prouvent."

Découvrez ici son interview complète !

Eden Hazard aurait-il dû aller au Barça plutôt qu'au Real, comme le dit John Bico dans la DH ?

Votes clôturés

Oui, cela convenait mieux à ses qualités 48,6%
Non, le Real était la destination parfaite, il n'a pas eu de chance 51,4%

4864 votes