"Jouer à Anderlecht ou à Sclessin !"

Diables Rouges

Propos recueillis par Yves Taildeman

Publié le

Comment éviter une 4e élimination d'affilée, Big Dan ? "Il y a trop de laisser-aller dans le groupe"

BAKU Les 14 matches ont duré assez longtemps. Grand temps de faire un bilan avec le capitaine, Van Buyten, à l'aide de 10 questions.

1. Comment réagit le vestiaire du Bayern après notre élimination ?

"Pas en se moquant. Mais en se disant entre eux que ce sera sympa de se revoir à l'Euro. Vu les départs de Hargreaves et Salihamidzic, je pourrais être le seul à ne pas y aller. Ça fait mal."

2. Vous irez en Autriche ou Suisse ?

"Il est fort possible que j'y aille. J'avais vu Italie - Tchéquie en live à Hambourg, lors du Mondial. Même si ça fait mal, je reste avant tout un grand amateur de foot. Et ne croyez pas que ça devient une habitude de ne pas être là comme joueur."

3. Avons-nous le talent pour être à l'Euro ?

"Je ne vais pas dire qu'on a plus de talent que la Pologne, mais on en a autant. Quand je vois que parmi leurs internationaux, il y a des joueurs du Qatar, je me dis qu'on a raté le coche. Mais eux, ils étaient sous pression pour aller à l'Euro. Chez nous, j'ai constaté un certain laisser-aller."

4. Un manque de rage de vaincre ?

"On ne doit pas seulement se contenter de porter la vareuse des Diables, il faut aussi vouloir arracher chaque point. J'entends trop qu'on a encore le temps, qu'on aura encore des occasions puisqu'on est encore jeune. Non, il faut vouloir gagner chaque match !"

5. Le groupe n'est pas trop jeune ?

"On voulait des jeunes, on en a. Mais avec des jeunes, on sait qu'on fait des erreurs. On prépare l'avenir, et c'est facile de dire - après une cam pagne - qu'on n'est pas assez mûr. Mais il est vrai qu'ils ont un chemin à parcourir. Moi, par exemple, je ne cesse de les calmer, de dire qu'ils doivent canaliser leur énergie."

6. Vous vous sentez le vétéran ou le papa de ce groupe ?

"Pas le vétéran. Ils me rajeunissent, les jeunes. Mais quand Vertonghen fait une bourde, je dois le protéger. Je l'ai consolé sur le terrain, mais j'ai dit, dans le vestiaire, que je n'acceptais pas qu'on lui fasse des reproches. On peut se fâcher sur le moment même, mais on aura encore besoin de lui."

7. Que faut-il changer pour la prochaine campagne ?

"Tout d'abord, et ce n'est pas une excuse : changer de stade. J'entends beaucoup de joueurs se plaindre du Heysel. Pas seulement de l'état du terrain, mais aussi de la distance avec le public. Le stade est froid. Nous n'arrivons pas à enflammer le public. Allons jouer à Anderlecht ou au Standard !"

8. Avec qui comme coach ? René Vandereycken, Michel Preud'- homme, Marc Wilmots, Jean-françois De Sart ou un étranger ?

"C'est une décision qui doit être prise en interne, pas par nous. Mais on en discute, suite à ce qu'on lit dans la presse. Pour nous, tout s'est bien passé avec René, mais on n'influencera pas les décideurs. Et il n'y a pas de clan pro ou contre Vandereycken. "

9. Et avec quel gardien ?

"C'est la décision du coach. Mais Vandenbussche a fait bonne impression. Vigilant et rapide lors de ses sorties, malgré sa taille. Bonne mentalité et éducation. Mais n'oublions pas Bailly. Dont on ne parle pas beaucoup, mais qui était très fort à l'entraînement. Et puis, il y a Stijnen."

10. Qui est la révélation de cette campagne ?

"Dembélé et Mirallas. Même s'il a été moins percutant qu'en début de campagne, Kevin a donné de la vivacité à cette équipe. Mais j'en oublie d'autres. Non, tout n'est pas si négatif. Maintenant, on se dit : Si on avait décroché la victoire ici ou là, on serait classé au-dessus de la Pologne...'"



© La Dernière Heure 2007

Vos articles Sports

Newsletter Sports+

Fil info