Place au jeu. Lundi dernier, Tottenham et Manchester City annonçaient faire partie du club fermé des douze salopards. Quelques jours plus tard, la Superligue a pris du plomb dans l’aile. Tout comme la réputation des Spurs et des Citizens. Mais ils peuvent redorer leur image sportive avec la Carabao Cup. Problème : cette finale devrait se disputer sans leurs deux meilleurs joueurs.

En effet, Harry Kane est fortement incertain pour ce choc. Blessé à la cheville, il a manqué les débuts victorieux de son nouveau coach, Ryan Mason (29 ans), contre Southampton mercredi (2-1). Une tuile. Surtout lorsque l’on sait qu’il est impliqué dans 66 % des buts de son équipe en Premier League (21 goals et 13 assists sur 56 buts). Face aux Saints, le remplaçant de José Mourinho a misé sur Gareth Bale en pointe. Qui le lui a bien rendu grâce à une superbe réalisation. Mais les Spurs vont devoir briser la malédiction. Depuis 2008, les Londoniens ont disputé trois finales (deux EFL Cup et une C1) pour autant de défaites. Un bilan peu reluisant.

Autre absence probable : celle de Kevin De Bruyne. S’il a repris les entraînements ce vendredi après sa blessure à la cheville contre Chelsea, il risque d’être trop court pour ce dimanche. En conférence de presse, le coach a voulu entretenir le suspense: "La décision sera prise ce samedi." Il ne devrait pas prendre de risque afin de compter sur le Diable contre le PSG mercredi prochain en C1.

Heureusement, son remplaçant est tout trouvé. Avec Foden, il dispose d’un diamant brut. Et rare. Grâce à son but contre Aston Villa, l’Anglais est devenu le premier joueur de moins de 21 ans à avoir été décisif 50 fois (29 goals et 21 assists) sous le coach catalan. Oui, devant un certain Lionel Messi. Ce qui en dit long sur sa nouvelle dimension. Sur fond de crise extrasportive, ce duel entre deux pestiférés vaudra de l’or. Pour le prestige et surtout pour penser à autre chose que ce fiasco de la Superligue.