Vincent Kompany a déjà oublié l’ère Leekens et parle de Premier League , de Wembley et même d’Hazard

BRUXELLES Vincent Kompany est l’un des premiers à avoir stoppé son entraînement, pour un petit bobo qu’il veut soigner sans prendre de risque. Mais il est l’un des derniers à être rentré au vestiaire.

Le capitaine de Manchester City a pris un long bain de foule de près d’une demi-heure. Il n’a refusé aucun autographe et aucune photo. Les nombreux enfants présents hier à Zaventem étaient aux anges d’approcher si facilement le meilleur joueur de Premier League .

Vincent, on vous a quitté sur une image bizarre : vous restez sans voix quand vous apprend le départ de Georges Leekens. Quelle est aujourd’hui votre réaction ?

“Il faut aller de l’avant, Leekens, c’est le passé. Nous avons toujours notre bon groupe et les mêmes personnes qui nous entourent. On ne peut parler de manque de stabilité.”

C’est pour l’instant Marc Wilmots qui a les commandes de l’équipe. Un bon choix ?

“Bien sûr. Marc est là depuis quelques années et a le respect de tout le groupe. On pourrait très bien aller à la Coupe du Monde avec lui, que ce soit comme T1 ou comme T2.”

On parle d’Eric Gerets, parmi beaucoup d’autres rumeurs. Serez-vous consulté par la Fédération dans le choix du coach ?

“C’est le travail des dirigeants. Si on me demande mon avis, je le donnerai, mais ce n’est pas à l’ordre du jour. Ce qui est sûr, c’est que je ne vais pas le donner dans la presse.” (sourire)

Mais Gerets, ça vous plairait ?

“Je veux bien travailler avec beaucoup d’entraîneurs, vous savez. Je remarque que le job d’entraîneur des Diables Rouges attire beaucoup de coaches. Cela montre que le travail que l’on fournit est bon.”

Après le Monténégro vendredi, les Diables Rouges iront à Wembley, un stade où vous avez remporté la Cup la saison passée. Un bel honneur.

“Et surtout un excellent test pour notre jeune équipe. On a bien résisté au Stade de France, l’an passé. Si on tient le coup aussi à Wembley, plus aucun stade ne pourra nous impressionner. Ce serait l’idéal avant le début des qualifications.”

Avez-vous comparé vos trophées de meilleurs joueurs de vos championnats respectifs dans le vestiaire ?

“Non, le football est un sport collectif. Mon trophée de meilleur joueur de Premier League, je l’ai d’ailleurs directement dédié à mes équipiers.”

Beaucoup d’observateurs disent de vous que vous êtes le meilleur défenseur central du monde.

“Je ne sais pas. J’ai en tout cas encore beaucoup d’ambitions dans ma carrière : remporter la Ligue des Champions et bien figurer dans les grands tournois avec les Diables Rouges, notamment.”

À Manchester, vous pourriez bientôt être rejoint par un autre Belge : Eden Hazard. Allez-vous faire du lobbying pour City ?

“Non, c’est un choix qu’il doit faire avec son cœur. Eden est un joueur capable d’améliorer n’importe quelle équipe au monde. Maintenant, s’il opte pour Manchester, j’imagine qu’il viendra bien me demander deux-trois tuyaux sur la ville.” (rires)



© La Dernière Heure 2012