Diables Rouges Le défenseur a arraché l’égalisation pour son premier match de la saison.

Jusqu’à présent, son quotidien était celui d’un joueur revenant de blessure. Attendant patiemment son tour.

Cinq grosses semaines après le coup d’envoi de la Serie A, Timothy Castagne a officiellement lancé la saison. En y mettant la manière.

Pour s’être blessé au ménisque avec une opération qui a suivi le 6 août dernier, le défenseur a été contraint de ronger son frein. Frustrant, forcément, une année de Ligue des champions. Mais dans son malheur, le Diable n’était pas sur le terrain du Dinamo Zagreb ce mercredi. Échappant à cette incroyable déroute pour de l’Atalanta qui a coulé en Croatie (4-0) et qui jette déjà un voile sur la suite des aventures européennes d’une équipe qui affrontera aussi le Shakhtar et surtout Manchester City.

Ce qui a poussé Gian Piero Gasperini à trancher dans le vif avec notamment sept changements pour la réception de la Fiorentina. Dont cette première titularisation pour Castagne, cette première apparition même pour celui qui était resté sur le banc au Genoa et contre le Dinamo. Et qui a donc répondu présent en arrachant cette égalisation au bout du temps additionnel (2-2).

Un ballon mal renvoyé sur corner et le Diable, à l’entrée de la surface, a fait trembler les filets d’une reprise parfaite de l’extérieur du droit. Un but comme symbole, un but venu rappeler que l’Atalanta avait retrouvé ces vertus guerrières qui l’ont hissé en Ligue des champions. Un but venu aussi récompenser le retour de Castagne. Et le grand début d’une saison qui doit le conduire à l’Euro.