Dix jours. Voila le temps qu'il reste avant que Roberto Martinez ne dévoile sa liste pour l'Euro cet été. Forcément, certains regards seront tournés vers Axel Witsel ce lundi 17 mai. Sera-t-il inscrit dans la liste? En janvier, son père semblait catégorique: une participation à un Euro quelques mois après une rupture du tendon d'Achille est réduite à néant. "Il y a 0% de chances qu'il dispute l'Euro. Et Il n'en fait pas un objectif. Ce n'est pas dans sa tête. Sa rééducation est la seule priorité. S'il se met l'Euro en tête, il risque de brûler les étapes..."

Des nouvelles peu réjouissantes qui laissaient peu de place aux doutes. Ce vendredi, pour nos confrères de Het Laatste Nieuws, Thierry Witsel a semblé (un peu) plus optimiste pour son fils. Tout en restant évidemment prudent: "Je ne vais pas m’exprimer en pourcentages", commence-t-il en riant. "Je ne sais vraiment pas quelles sont ses chances à l’heure actuelle. Tout dépend des prochaines semaines."

Mais une chose est certaine, sa rééducation avance, pas à pas. "Axel peut commencer à marcher sur le terrain. Nous devons observer maintenant comment il va réagir. Nous sommes à un stade avancé de sa revalidation, c’est le plus important. L’intensité sera augmentée. Bientôt nous pourrons faire une meilleure évaluation."

Les premiers matchs de préparation commenceront le 3 juin contre la Grèce et le 6 contre la Croatie. Puis, les Diables lanceront leur compétition contre la Russie à Saint Petersbourg le 12. Pour le père du milieu de Dortmund, un match dans la première partie de l'Euro semble improbable. "La liste élargie nous permet à tous d'espérer. Mais il ne faut pas oublier qu’il n’a pas été sur le terrain depuis longtemps. Si, et je dis bien si, il est appelé, je ne suis pas sûr qu’il jouera immédiatement en phase de groupe. Peut-être après être monté comme remplaçant occasionnellement. Nous verrons bien" a-t-il terminé. 

Axel Witsel pourrait donc nous faire une Kompany de 2018. Pour rappel, le défenseur n'était pas apte pour commencer la Coupe du monde en Russie. Dedryck Boyata l'avait suppléé de très bonne manière. Avant que le Prince fasse son retour contre le Japon en huitième. Et de réaliser un match dantesque contre le Brésil en quart de finale. On ne peut qu'espérer qu'Axel Witsel connaisse la même trajectoire.