Si Meme prouve qu’il n’est pas burundais, son dossier pourrait encore rebondir !

BRUXELLES Nouveau rebondissement dans le dossier Tchite Diable Rouge. Lundi, l’Union belge annonçait que le joueur ne serait jamais Diable Rouge. Mais, contactée hier par la DH, Violaine Desmet, juriste à l’Union belge en charge du dossier, admet qu’il reste encore une chance de voir Meme Tchite jouer pour l’équipe nationale belge !

MM. De Keersmaecker et Martens ont-ils évoqué le dossier Tchite avec MM. Blatter et Valcke, les n°1 et n°2 de la Fifa, lorsqu’ils se sont vus à l’Union belge le 14 novembre dernier ?

“Je n’ai pas assisté à la réunion, mais je suis quasi certaine que non. M. Martens sait que je travaille sur ce dossier et il m’aurait directement informée s’ils avaient évoqué le dossier. C’est aussi ce jour-là que nous avons reçu le dernier courrier de la Fifa, sur base duquel nous avons conclu qu’il n’y avait plus rien à faire et que nous ne pouvions pas prendre le risque.”

Pourquoi avoir refermé le dossier une semaine après avoir reçu le dernier courrier de la Fifa, d’autant que dans ce courrier, la Fifa ne tranche pas la question mais dit à la Fédération belge de prendre ses responsabilités et d’assumer les éventuels risques.

“Car on a analysé la réponse de la Fifa et on a conclu que si on faisait jouer Meme Tchite, on risquait ensuite de perdre le match par forfait. En tant que Fédération, on ne peut pas prendre ce risque.”

Ne pouviez-vous demander à la Fifa de trancher clairement la question avant d’aligner le joueur ?

“On l’a fait. Dans notre courrier du 13 septembre 2011, nous avons demandé à la Fifa : si nous l’alignons, allez-vous contester notre décision ? La Fifa répond que nous ne pouvons pas l’aligner sur base du dossier global. Au départ, le dossier concernait un changement d’association. Cela n’a pas été donc le joueur a pris un autre axe, celui d’une simple qualification sur base du fait qu’il n’est pas burundais et que les matches qu’il a joués pour les U20 du Burundi ne peuvent donc pas être pris en compte. Mais ces matches ont été joués et on n’a pas la certitude qu’il n’est pas burundais.”

Mais s’il prouve grâce au code de nationalité burundais ou par une décision de justice qu’il n’est pas burundais, tout le dossier prendra une nouvelle tournure et ses chances de jouer pour la Belgique seront de nouveau grandes.

“Je ne pense pas qu’il peut le faire car, par ailleurs, il maintient qu’il est burundais. S’il me fournit une preuve qu’il n’est pas burundais – non pas par le code de nationalité burundais, non pas par une décision de justice mais par un document officiel d’une autorité burundaise –, j’ai quelque chose de concret, je suis prête à reprendre contact avec la Fifa et à lui demander de rouvrir le dossier en disant : êtes-vous d’accord de dire que les matches qu’il a joués ne doivent pas être pris en compte ?”

Et si la réponse est affirmative, le joueur sera de nouveau vierge de toute sélection et pourra jouer pour la Belgique.

“Il faut rester prudent dans ce dossier complexe, mais c’est possible.”

© La Dernière Heure 2011