Axel Witsel va bien, merci pour lui. Un peu tombé dans une tourmente inutile et, surtout, exagérée suite à son transfert à Tianjin Quanjian, le médian liégeois n’a rien perdu de sa simplicité et de ses qualités. 

Ce mercredi soir, il a disputé son premier match amical sur le continent européen avec ses nouvelles couleurs. Sur la pelouse de Pise, il a profité d’une nouvelle titularisation pour démontrer qu’il semblait déjà parfaitement acclimaté. "Mon intégration s’est très bien déroulée, il faut dire que j’ai été bien accueilli par l’ensemble du club", explique le joueur, toujours très disponible face aux différentes sollicitations médiatiques.

Depuis son arrivée, l’accent est mis sur la préparation, avant la reprise du championnat chinois, programmée dans un mois. Pour cela, Fabio Cannavaro, l’autre grand nom de cette formation nouvellement promue parmi l’élite, a programmé différents stages. "Nous avons passé dix jours dans le sud de la Chine, sur une île. Nous avons ensuite profité de quelques jours de congé, avant de partir vers Catane, où nous allons encore rester deux semaines", poursuit-il. "Après, ce sera le retour en Chine. Je sais déjà dire quelques mots en chinois, comme ‘merci’ , ‘bonjour’ ou ‘comment ça va?’ , mais je compte bien prendre des cours particuliers au plus vite. L’écriture, par contre, vous pouvez oublier, c’est trop difficile." (il rit)

Ce mercredi soir, quelque trois mille personnes ont assisté à la rencontre de Tianjin Quanjian à Pise. Même si le club chinois s’est incliné en fin de match (3-2), les motifs de satisfaction pouvaient être nombreux. "On bosse bien avec l’entraîneur. Il nous concocte de bonnes séances. À Pise, c’était notre premier match sérieux. Nous avions à cœur de montrer une bonne image du football chinois et je pense que nous y sommes parvenus. Pendant une heure, nous avons développé le jeu que le coach préconise, avant de quelque peu craquer physiquement…" termine celui qui a un nouveau rôle dans le dispositif tactique. "On joue avec deux numéros dix et je suis l’un d’entre eux. J’ai la liberté de m’infiltrer dans le grand rectangle et c’est quelque chose que j’apprécie, bien entendu, beaucoup. Je vais donc être plus offensif, même si le coach m’a demandé, à l’heure de jeu, de rester devant la défense, soit le même rôle qu’en équipe nationale."

Ils joueront cette saison en Chinese Super League