Les matchs se suivent et se ressemblent pour Lukaku. Hier, le Diable rouge a une nouvelle fois fait étalage de son talent. Avec une passe décisive et deux buts, tout comme son compère Lautaro Martinez, il a été l'un des grands artisans de la claque infligée au Shakhtar par l'Inter Milan. Forcément, dans la presse on s'affole pour le duo d'attaquants.

La Gazzetta Dello Sport ne tarit d'ailleurs pas d'éloges à propos du Belge. "Les Nerazzurri en finale de la Ligue Europa et Romelu star du match, battent tous les records: l'ancien de Manchester United a marqué lors de 10 matches consécutifs en Ligue Europa. Aucun autre n'a réussi cette prouesse et son poursuivant est à 8 en la personne d'Alan Shearer." Ce n'est pas le seul record que Big Rom' peut battre s'il marque. En cas de goal le 21 août, il pourrait rejoindre un certain... Ronaldo ! "Le deuxième objectif se rapproche de plus en plus: les 33 buts avec le maillot de l'Inter de Ronaldo, Il Fenomeno. En 1997/98, il a atteint la barre des 34 goals en remportant la finale de la Coupe UEFA. C'était lors de sa première saison avec les Nerazzurri. Attention également aux coïncidences: Ronaldo a signé ce 34e en marquant en finale de la Coupe UEFA, la remportant contre la Lazio. Touchez le fer, touchez le bois, touchez tout. C'est l'or de Conte !"

Le journal italien souligne également l'efficacité du duo. "LuLa (surnom pour LUkaku et LAutaro) total: la nuit qui a amené Romelu et Taurus à l'Olympe des super couples d'Europe" commence la gazette italienne. "Vous vous souvenez de Mauro Icardi? Celui qui avait pris le copyright des buts de l'Inter. Il ne semblait pas y avoir de vie après lui? Moins de 12 mois après ses adieux: on se demande s'il y a vraiment tellement mieux aux alentours que Lukaku-Lautaro. Partout dans le monde, pas seulement en Italie."

Au niveau des chiffres, ils ont scoré 54 goals ensemble. Si on est très loin du duo Lewandowski-Gnabry (75), ils sont à égalité avec trois autres: Ronaldo-Dybala (Juventus), Vinicius-Pizzi (Benfica) et Sterling-Gabriel Jesus (Manchester City). On aurait également pu comptabiliser le duo Haaland-Daka mais le premier cité a quitté Salzbourg pour Dortmund en janvier.

Tuttosport aussi a évoqué la prestation XXL du Belge face aux Ukrainiens. Dans ses pages, le journal transalpin lui octroie une note de 8/10: "Il se rattrape et transforme chaque ballon en or. Il trouve la paix lorsqu'il marque un doublé étincelant, son dixième match consécutif en Ligue Europa pour marquer."

En Angleterre, on se demande si Lukaku est le même joueur qui avait joué pour Manchester United. Présents sur le plateau de BT Sport, Paul Ince et Owen Hargreaves, deux anciennes légendes des Red Devils, ont discuté du phénomène: "Tout d'abord, soyons justes, Lukaku n'a pas eu de difficulté, il a marqué ses buts à United" commence Paul Ince. "Essayons de bien nous comprendre. Il n'était pas content de Mourinho. Parfois, vous trouvez la bonne personne, le bon pays. Si vous êtes heureux, vous pouvez mieux vous exprimer. Contre le Shakhtar Donetsk hier, il avait l'air en forme et maigre. En parlant de quand il était à Manchester United, on aurait dit qu'il ne pouvait même pas se promener dans le parc. J'étais aussi en meilleure forme à l'Inter, tant pour le climat que pour la nourriture. Il ressemble vraiment à un animal différent. Maintenant, Lukaku est capable de dépasser tout le monde en vitesse. Avant, il n'aurait pas réussi." L'ancien médian, Owen Hargreaves a été dans le sens de l'ex-international anglais. "Je pense qu'il a senti beaucoup de pression sur lui à United. Il sentait qu'il devait prouver son niveau tout le temps. Il a presque joué comme s'il portait ce fardeau."

Après la rencontre, pour Sky, l'attaquant ne s'est pas montré rancunier envers son ancien club. "Si je suis désolé pour United? Ils ont tout fait pour se rendre en finale, ils sont de retour après une belle saison. Solskjaer est bon, Martial et Rashford le sont également. Greenwood est un jeune joueur prometteur. J'espère qu'ils pourront jouer une autre belle saison l'année prochaine."

En France aussi, on s'émerveille des prouesses de l'avant centre. Même Daniel Riolo, qui a souvent critiqué le numéro neuf, a changé d'avis dans l'émission l'After Foot sur RMC. "J'ai envie de faire une déclaration d'amour à Lukaku. C'est un joueur qui ne me plaisait pas. Ceux qui m'écoutent savent à quel point j'ai été dur avec ce mec-là. Ce joueur, à présent, je l'adore. J'adore ce qu'il fait sur le terrain et son dévouement pour l'équipe. Techniquement, je ne l'avais pas remarqué auparavant, mais il est bien plus habile qu'on pourrait le penser. Je trouvais qu'il misait trop sur sa masse physique. Grâce à Conte, il est mis dans un schéma tactique qui est taillé pour lui. J'adore Lukaku, il est extraordinaire, vraiment !" Une véritable déclaration d'amour qui devrait faire plaisir à l'intéressé. 


Sur Eurosport France aussi, on applaudit des deux mains la performance de l'attaquant. "Auteur d'une magnifique saison chez les Nerazzurri, l'ancien de Manchester United s'est de nouveau mis en évidence avec un doublé, offrant définitivement la finale aux siens. Le dernier but, l'ancien d'Everton est en revanche allé le chercher comme un grand, en faussant compagnie à Khocholova avant de placer le ballon entre les jambes du malheureux Pyatov (84e, 5-0)."

Après la victoire des siens, Romelu Lukaku n'a pas voulu s'attarder sur son sort personnel. "Voilà, on y est en finale ! C'était l'un de nos objectifs en cette fin de saison. On a gaspillé beaucoup de points en Championnat mais là, on est en finale, donc on est contents. C'est la première expérience pour la majorité des joueurs de notre équipe. On savait qu'on allait avoir beaucoup d'espaces sur le côté doit, on a su en profiter. Ça montre qu'on est assez efficaces devant le but. Je suis un attaquant, je suis là pour ça (marquer), c'est quelque chose qui est en moi. Le deuxième but, je suis vraiment allé le chercher tout seul. C'était l'envie. On a vraiment fait un bon match, je suis très content pour l'équipe", a-t-il déclaré aux micros de RMC Sport.

Pour dépasser Ronaldo et devenir le deuxième meilleur duo en Europe, Romelu sait ce qu'il lui reste à faire: marquer encore et toujours pour soulever la Coupe Europa comme Eden Hazard l'an dernier.