Après une saison éprouvante mentalement, Romelu Lukaku a retrouvé les Diables rouges. Avec un objectif en tête: démontrer qu'il n'a rien perdu de ses qualités en équipe nationale. Même si le meilleur buteur de l'histoire du pays n'a plus grand-chose à prouver avec les Diables.

Une autre chose occuperait son esprit à en croire la presse italienne: son retour à l'Inter. "Lukaku prêt à tout pour retourner à l'Inter Milan", titre même le Corriere della Sport. Selon le quotidien transalpin, chaque négociation pour un joueur passe après le possible retour de Romelu Lukaku. Dernier exemple en date? Paulo Dybala. "Il en sait quelque chose", commence le journal. "La direction de l'Inter l'a défini comme une opportunité et pas une priorité. On sait maintenant pourquoi: entre le retour du géant belge sous le maillot Nerazzurri ou l'arrivée de l'ex-numéro 10 de la Juve, il n'y a pas de doute."

Effectivement, Simone Inzaghi, l'actuel entraîneur qui avait tenté de convaincre Lukaku de rester l'été dernier, et le président Zhang, espèrent le retour de l'attaquant. "Un tel avant centre a un impact incroyable sur notre football", poursuivent nos confrères. "Comme le prouvent ses 64 buts en deux ans. Avec lui, l'Inter redeviendrait le favori numéro un pour récupérer son Scudetto aux mains de l'AC Milan."

Pour le journal, tout le monde serait satisfait par un retour. "L'alchimie sur et en dehors avec Lautaro Martinez n'est plus à démontrer. Les supporters seraient eux aussi ravis. Même si Lukaku est un peu rouillé avec la Curva Nord. Mais ce n'est pas impossible de renverser l'opinion. Les sponsors du club espèrent aussi car DigitalBits, le nouveau sponsor maillot, serait ravi d'avoir un nouveau porte drapeau."

Problème: comment rendre cela possible?

Ce transfert est loin, très loin, d'aboutir. Avec le rachat de Chelsea, le nouveau propriétaire devra prendre une décision à propos de Marina Granovskaia. C'est elle qui avait négocié la venue de l'attaquant chez les Blues. Et l'entente est loin d'être cordiale avec les dirigeants italiens. En effet, elle leur reprocherait d'avoir été trop durs en affaire lors de ce transfert phare de l'été dernier. Pour revenir, Romelu Lukaku va donc devoir jouer des coudes. "L'Inter espère que Lukaku ira vers l'avant et qu'il conviendra d'un plan d'action. Sur le salaire mais aussi sur les modalités de transferts."

Avec les finances de l'Inter, une seule solution semble possible. "La formule pour le faire revenir à Milan sera un double prêt d'un an." Une solution qui n'enchanterait pas l'attaquant qui ne souhaiterait "plus revenir à Chelsea à cause de sa relation avec Thomas Tuchel."

Le nouveau règlement interdit les prêts de plus de douze mois. Du coup, pour boucler cette opération, l'idée serait d'enchaîner deux prêts succincts et inclure une option d'achat revue à la baisse en 2024. Le Corriere dello Sport annonce même qu'il pourrait y avoir une première réunion ce mardi. Problème: Lukaku est brouillé avec son agent depuis ses déclarations à propos de la saison de son poulain. Mais une autre solution semble avoir été trouvée: "Un avocat de confiance de l'avant-centre, Sébastien Ledure, sera chargé du dialogue avec l'Inter. Avec Federico Pastorello, jusqu'en juin son représentant, il y a eu une rupture nette."

Pour qu'il puisse venir, il faudra évidemment vendre. Et l'Inter sait que Bastoni est suivi par plusieurs clubs anglais comme Tottenham et United. Estimé à 60 millions d'euros, le défenseur pourrait rapporter gros. À moins qu'une offre démentielle n'arrive sur la table des dirigeants interistes pour Lautaro Martinez. "Mais l'attaquant souhaite rester à l'Inter tout comme Inzaghi veut le conserver", confirme le quotidien. Une chose est certaine: "le rêve de Lukaku est donc bien vivant", conclut-il.

Précisons qu'il ne s'agit que de rumeurs. Romelu Lukaku ne s'est pas encore exprimé à propos de son avenir. Beaucoup de questions sont encore sur la table. Il pourrait tout à fait faire le choix de rester à Chelsea afin de prouver à tout le monde qu'il peut réussir dans le club de son coeur.