BRUXELLES En s'imposant à Bruxelles, l'Espagne compte désormais 27 matches sans défaite à son compteur et reste toujours invaincue en phase éliminatoire de la Coupe du Monde depuis 1993. La rencontre du stade Roi Baudouin a mis fin, en revanche, à l'inviolabilité des buts d'Iker Casillas. Ce dernier n'avait plus encaissé le moindre goal en équipe nationale depuis 710 minutes. La reprise de la tête de Wesley Sonck, après 7 minutes de jeu, a mis fin cette impressionnante série.

"Tous les records sont faits pour être battus. L'important était de ramener les trois points. Je n'ai aucune raison d'être déçu" confiait l'ultime rempart madrilène. Cette victoire, les Espagnols la doivent, une nouvelle fois, à leur goleador David Villa. Vrai renard des surfaces, l'attaquant de Valence a surgi au bon moment pour inscrire un but décisif. Son 23e sous le maillot de la Roja : autant qu'Alfredo Di Stefano en personne. "Ce fut un très beau match, de la part des deux équipes. La Belgique possède une équipe remarquable qui a beaucoup d'avenir. À force de patience, nous avons réussi à faire la différence. Mais nous terminons tous très fatigués", expliquait le successeur de Raul au sein la Seleccion . Un bel hommage pour des Diables Rouges qui ont forcé le respect de tous les champions d'Europe. Rien que ça !



© La Dernière Heure 2008