Diables Rouges

La Coupe du Monde s’éloigne-t-elle pour Guillaume Gillet ? On aurait tendance à le penser, même si le fait que Wilmots veuille garder son groupe de base permet au capitaine mauve de rester en pole position.

Son repositionnement dans l’entrejeu, un poste qui lui convient certes mieux, ne joue pas en sa faveur, perdant ainsi son avantage par rapport à Alderweireld ou à Ciman : évoluer hebdomadairement au poste de latéral droit. La montée en puissance de deux concurrents risque peut-être de lui coûter son billet pour le Brésil. L’un des nouveaux candidats au poste n’est autre qu’Anthony Vanden Borre, son équipier dans la capitale. 

Dimanche face au Standard, le back droit a une nouvelle fois étalé sa classe balle au pied. Reste à voir si Wilmots prendra le risque de l’emmener dans ses bagages. À moins que Thomas Meunier, qui enchaîne les bonnes prestations, ne leur passe devant.