Episode 7 : retour de Séville. "Quel match stressant ! Nous avons passé toute la deuxième mi-temps à regarder notre montre. Le temps n'avançait pas. Mais finalement, nous avons tous pu exploser de joie. Il y avait une superbe ambiance dans notre tribune. Nous étions environ 1 500 supporters belges et nous nous sommes rassemblés au même endroit pour former un gros kop parce que nous étions un peu éparpillés dans le virage du stade. De cette manière, nous avons plus facilement lancé les chants pour répondre aux Portugais qui étaient beaucoup plus nombreux mais nous ne les avons finalement pas vraiment entendus.

La nuit a ensuite  été très courte. En plus d'être resté un peu dans les tribunes après le match pour faire la fête, j'ai trainé un peu autour du stade pour rechercher des tickets auprès de supporters. Etant collectionneur de tickets de matchs de football, je tenais à retrouver un ticket en version papier parce que nous ne recevons de notre côté que des tickets électroniques. Puis il a fallu retourner à pied jusqu'à la voiture qui était garée loin du stade pour finalement rentrer vers Malaga et son aéroport où nous sommes arrivés à 3 heures du matin.

Nous nous sommes levés difficilement à 8 heures ce lundi. Mais nous n'avons pas fait attention à l'heure... alors que nous devions ramener pour 10 heures la voiture que nous avons louée à l'aéroport de Malaga. Nous étions vraiment à la bourre. Mais finalement, nous y sommes arrivés in extremis pour ensuite prendre l'avion à 11h25 vers Charleroi. Il fallait absolument que l'on rentre en Belgique dès ce lundi après-midi parce que j'avais promis à ma fille d'être présent à sa cérémonie de remise de diplôme. C'était la condition pour que je puisse aller à Séville (rires)."