Episode 9 : retour au bercail. "Forcément, nous sommes déçus et dépités. Mais il faut admettre que l'Italie mérite sa victoire. Nous restons toutefois fiers des Diables rouges et de ce qu'ils ont fait. Ils sont d'ailleurs venus nous saluer après le match, malgré l'élimination. C'était une belle attention de leur part.

Dans les tribunes de Munich, les Belges étaient essentiellement amassés dans un virage, sur deux étages. Il y avait une chouette ambiance parce que nous étions tous ensemble entre Belges à lancer des chants alors que les Italiens étaient très éparpillés dans le stade. J'ai emmené l'une de mes filles avec pour ce match mais elle ne nous a pas porté chance cette fois-ci. Elle était déjà venue à Belgique-Japon à la Coupe du monde 2018 en Russie où nous étions aussi menés 0-2 avant de finalement l'emporter. Malheureusement, ça ne s'est pas reproduit.

Nous sommes directement repartis vers la Belgique après le match. Nous avons juste fait une petite sieste de 2 heures lors d'un arrêt à Stuttgart puis nous avons repris la route pour arriver chez nous vers 10 heures du matin. En rentrant, mon épouse a dit qu'elle n'était pas forcément mécontente de l'élimination de la Belgique parce que je vais enfin rester un peu à la maison (rires). Mais on pense déjà aux prochaines étapes dès septembre.

Il y a des matchs qualificatifs pour le Mondial 2022 en septembre (Ndlr : dont un déplacement en Estonie et un autre en Biélorussie) puis il y a Ligue des nations début octobre avec la demi-finale contre la France (le 7 octobre à Turin). Le match se jouera en Italie donc je ferai probablement le déplacement. On espère qu'on pourra un peu se rattraper. Même si c'est un peu un trophée en chocolat, ça ferait au moins enfin un titre si on le gagnait. Il y aura enquite la Coupe du monde au Qatar. Je ne sais pas encore si j'irais mais j'aimerais bien. Les Diables ont besoin de leurs supporters."