"Je m’appelle Olivier Smets, j’ai 45 ans et j’habite à Hanzinelle (Florennes) mais je suis originaire de Charleroi. Supporter du Sporting depuis plus de 30 ans, je suis aussi fan des Diables rouges. J’ai vu tous les matchs depuis 2012. Aussi bien à domicile qu’en déplacement. Je suis allé au Brésil et en Russie pour les Coupes du monde et à l’Euro 2016 en France. Pour cet Euro 2020, j’avais déjà commandé mes vols il y a plus d’un an et un logement Airbnb pour Saint-Pétersbourg mais l’Euro a été reporté. Nous n’avons pas été remboursés de tout l’argent dépensé, mais nous ne voulions pas rater cet Euro car nous pensons que cette génération doit et va gagner quelque chose. 

Nous, c’est une bande d’amis, pour la plupart originaires de la région de Charleroi. Au fur et à mesure des années, notre cercle d’amis supporters s’agrandit, et ce, toujours dans la franche camaraderie. On se partage les tâches : un s’occupe de réserver les vols, un autre le logement, un autre de la banque car c’est le seul de notre équipe qui prendra des roubles à notre arrivée. Pour ce premier déplacement, nous serons six. Pour ma part, ce sera mon 10e voyage en Russie pour suivre la Belgique. Comme nous connaissons un peu les lieux, nous avons réservé un appartement à côté du stade, où il y a un sympathique restaurant italien. Nous partons ce samedi matin à 10 heures et arriverons à 14 heures, heure locale. 

Dans le stade, nous devrions être un peu plus de 400 Belges placés pour la plupart derrière un des buts. Le ticket a coûté 50 euros. Pour rentrer au stade, il y aura des tranches horaires à respecter car de nombreuses mesures Covid sont prévues. Nous devons aussi présenter un test PCR négatif réalisé 72 heures avant l’arrivée sur le territoire russe ou les preuves de vaccin. Perso, j’ai absolument voulu faire le vaccin Janssens (1 seule dose) afin de pouvoir aller à l’Euro. Notre température sera aussi prise à l’entrée du stade. Nous espérons que les supporters présents seront tous motivés et que nous ferons plus de bruit que les Russes qui, eux, devraient être 30 000 !"