Les Diables rouges sont revenus de l'enfer à Copenhague. Inexistants en première période, ils ont heureusement pu compter sur la montée au jeu de KDB à la pause pour changer le cours du match. 

A l'image de son équipe, Romelu Lukaku a vécu une rencontre à deux visages. Pris en tenaille par un énorme Simon Kjaer en première période, qui a remporté quasiment tous ses duels, l’attaquant de l’Inter Milan n’a jamais vu le jour durant le premier acte. Mais il a ensuite été beaucoup plus en vue, en ayant notamment un pied dans les deux buts belges, avec deux actions de très grande classe. 

Certes, la montée de De Bruyne, puis de Witsel et Hazard, aura permis à l'équipe de gagner en qualité. Mais il faut aussi y voir la touche de Roberto Martinez, qui a apporté des ajustements qui ont tout changé.

C'est très clair sur les images de la deuxième période: Lukaku a été légèrement décalé sur le côté droit. L'idée était de l'éloigner de Kjaer pour éviter la confrontation avec l'élément du Milan AC, mais aussi le rapprocher de Verstergaard. De cette façon, la défense danoise avait beaucoup plus de mal à se positionner face à notre numéro 9, qui avait dès lors davantage d'espace pour s'exprimer. 

Les deux buts des Diables rouges en sont l'illustration parfaite, puisqu'ils démarrent sur une action initiée par le buteur belge sur le côté droit. Ce n'était pas par hasard.