À la découverte d’Omar El Kaddouri qui fait fureur à Brescia

BRUXELLES Petite devinette: je suis un milieu de terrain fin techniquement qui commence à jouir d’une certaine notoriété en Italie où j’évolue depuis quelques années et je viens de fréquenter les rangs de la sélection.

Suis-je Radja Nainggolan ? Et non. Mon nom est El Kaddouri, Omar El Kaddouri. Pour vous servir.

Lundi soir à Mons, le joueur de Brescia a volé la vedette aux Anglais Mac Eachran ou Oxlade Chamberlain. Lancé par Francky Dury à l’heure de jeu, El Kaddouri a signé son entrée par une passe décisif et un but synonyme de victoire. Comme entrée en matière, il y a pire.

“Marquer, c’est déjà bien”, admet-il. “Contre l’Angleterre, c’est encore mieux, surtout que cela nous permet de nous relancer dans la course à la qualification.”

Dernier arrivé dans un groupe décapité par les forfaits (El Ghanassy, Benteke, Boya- ta...), El Kaddouri est déjà pleinement impliqué dans le projet de la sélection.

“J’ai pu retrouver avec plaisir des joueurs comme Badibanga ou Musonda”, sourit-il. Des joueurs qui étaient ses coéquipiers à Anderlecht qu’il a quittés en 2008.

à la faveur du réputé tournoi de jeunes de Viarregio, il tape dans l’œil de nombreux clubs italiens. Udinese est très intéressé, mais le médian opte pour Brescia où lui est assuré une place dans le groupe pro. Avec un peu de recul, il ne regrette pas d’avoir plié bagages à 18 ans seulement.

“J’ai eu des offres, cela m’a fait réfléchir. Le niveau du championnat italien est plus élevé que celui du belge. J’ai fait mon choix, je ne le regrette pas du tout.”

Accompagné par son frère durant ses six premiers mois, El Kaddouri s’est parfaitement adapté. “La première année, ce n’était pas facile. Quelquefois, Bruxelles me manque”, souligne le gamin de Scharbeek, “mais ici, je suis près de Milan, de Vérone, je ne suis pas au milieu de nulle part. Brescia est une grande et belle ville.” Où il s’est épanoui.

Prêté l’an passé en Serie C à Sudtiröl, il s’est imposé en Serie B (14 matches, 1 but).

Grand gabarit (1,86m, 74 kg) à la technique fine, El Kaddouri cultive un certain don pour la polyvalence, amené à s’épanouir et très vite en Serie A. “Mais Brescia n’a pas encore contacté”, assure celui qui est encore sous contrat jusqu’en 2013.

Mais s’il continue à ce rythme, il croisera rapidement la route de Radja Nainggolan. Et plus uniquement par devinette interposée.

© La Dernière Heure 2011