Pour la première fois depuis la Coupe du monde, Roberto Martinez dispose de l’entièreté de son groupe. Pas le moindre bobo après une saison aussi pleine, cela tient presque du miracle…

"Je préfère ça, c’est plus facile pour moi d’avoir du choix", estime le sélectionneur. Ce qui sera moins aisé, c’est de gérer les déceptions. Quand Martinez dévoilera l’équipe type à son groupe, quelques heures avant le match, car il y aura forcément un grand perdant : Tielemans ou Mertens. En l’absence de KDB, Tielemans a marqué des points. De Bruyne pourrait dès lors prendre place plus haut, au détriment de Mertens. L’autre option, c’est de renvoyer Tielemans sur le banc et de laisser Mertens dans le onze. Délicat dilemme pour Roberto Martinez…