De Doku à De Bruyne en passant par Vanaken, on refait le match à travers 5 questions.

1. Depuis quand les Diables n’avaient plus battu la Finlande ? 

Depuis 1999. Oui, 22 ans ! Les Diables restaient sur trois défaites et quatre nuls en sept matchs contre les Nordiques.

2. Qui n’a pas joué durant ce 1er tour ? 

24 Diables sont entrés en action sur les trois premiers matchs de l’Euro. Seuls les deux gardiens remplaçants, Simon Mignolet et Matz Sels n’ont pas eu droit à une seule minute de jeu puisque Doku, Chadli, Batshuayi, Benteke et Vanaken ont ouvert leur compteur minutes, hier. Roberto Martinez avait utilisé 20 joueurs après la phase des poules de la Coupe du monde 2018… où il n’y avait que 23 joueurs dans la sélection à sa disposition, et non pas 26.

3. Denayer, Boyata et Vermaelen avaient-ils déjà été titulaires ensemble ? 

Non, c’est une première pour notre défense. Il faut dire que Denayer et Boyata n’avaient joué que quatre fois ensemble avant hier. La première remontait à octobre 2018 contre les Pays-Bas (1-1), puis en Angleterre (2-1) et en Islande (1-2) en octobre, alors que Vermaelen était bloqué au Japon. Enfin, les deux Bruxellois ont été aussi titularisés en préparation contre la Grèce (1-1), début du mois. Thomas Vermaelen et Dedryck Boyata avaient déjà été titularisés ensemble en grand tournoi : en poules contre l’Angleterre, en 2018.

4. Doku est-il le plus jeune Diable à avoir joué en tournoi ? 

Si l’ailier rennais, international depuis le début de la saison, a fêté ses grands débuts en tournoi hier à 19 ans et 21 jours à peine, il ne bat pas le record d’Enzo Scifo, qui avait porté le maillot belge à l’Euro 1984 à 18 ans, 3 mois et 22 jours.

5. À combien de passes décisives en sélection en est KDB ? 

Déjà auteur de deux passes décisives en deux matchs, De Bruyne porte son total à 40 en 82 apparitions internationales avec son ballon glissé à Lukaku sur le 2-0. Il a frôlé le doublé puisque c’est lui qui tire le corner sur la tête de Vermaelen… finalement considéré à juste titre comme un but contre son camp de Hradecky. Après avoir réalisé deux "passes-dé" au Mondial 2014, trois à l’Euro 2016 et deux au Mondial 2018, le voilà à neuf assists en quatre tournois, puisqu’il en avait déjà délivré un contre le Danemark, jeudi passé.