"Nous avons les armes pour faire mal à la Belgique", a assuré Page mardi en conférence de presse. Pour le pays de Galles, la dernière confrontation face à la Belgique reste un bon souvenir avec une victoire en quarts de finale de l'Euro 2016 mais, pour Robert Page, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts depuis cette rencontre.

"Je ne sais pas pourquoi la Belgique a eu des difficultés contre nous sur les dernières confrontations mais les deux équipes ont changé depuis ce match à l'Euro", a concédé Page. "Nous allons affronter une équipe fantastique que nous allons respecter et je pense qu'ils nous respectent aussi."

Pour cette rencontre face aux Diables Rouges, le pays de Galles sera cependant privé de trois titulaires avec Aaron Ramsey, Ben Davies et Tom Lockyer. "Ce n'est clairement pas une bonne nouvelle surtout que nous perdons deux défenseurs. Ces absences donneront une chance à d'autres de se montrer en vue de l'Euro."

Malgré ces absences, les Gallois restent ambitieux pour cette première rencontre qualificative pour le Mondial qatari. "Il est vrai qu'un match nul serait un bon résultat, mais nous voulons gagner tous nos matches. Ce sera un match difficile face à un solide adversaire. Nous l'avons analysé et je pense que nous avons les armes pour lui faire mal."

Qualifié pour les deux derniers Euro, le pays de Galles court cependant derrière une qualification pour une Coupe du monde depuis 1958, sa seule participation à ce jour. "C'est assez excitant d'essayer de créer l'histoire", a précisé Robert Page. "Les joueurs connaissent l'enjeu et savent ce qui les attend. Ce serait une immense fierté d'amener le pays de Galles en Coupe du monde."