"Le seum, deux fois", titrait le quotidien français "l'Equipe" ce vendredi matin suite à la victoire des Bleus face à la Belgique dans les phases finales de la Ligue des Nations. Une allusion explicite à la demi-finale du Mondial 2018, déjà remportée par la France, que certains ont jugé déplacée.

De nombreux observateurs belges ont sévèrement critiqué cette Une, jugeant qu'elle exacerbait davantage la rivalité sportive franco-belge plutôt que de souligner l'exploit des Bleus. "Quand on se réjouit plus de la défaite de l’adversaire que de la beauté de sa victoire, c’est qu’on a un problème", dénonçait notamment Christophe Berti, rédacteur en chef du Soir.

Invité sur le plateau de RTL-TVI ce dimanche, le rédacteur en chef de l'Equipe Frédéric Waringuez a eu l'occasion d'expliquer son choix éditorial. “C’était un petit clin d’oeil, un trait d’humour, une petite provocation. Il n’y a aucun problème pour saluer les qualités sportives de la Belgique en foot comme ailleurs. Evidemment, nous sommes Français et un peu chauvins, c’est naturel”, a-t-il réagi.


"La rédaction était un peu partagée"

Le rédacteur en chef du quotidien sportif a toutefois reconnu que ce titre avait entraîné certaines tensions en interne. "La rédaction était un peu partagée. Certains ont apprécié le clin d'oeil et en ont souri. D'autres ont trouvé que c'était cruel et qu'on aurait pu titrer sur la belle victoire des Bleus et le match qui est sans doute le meilleur de l'Equipe de France depuis la Coupe du Monde". 

Toutefois, il ne faut y voir aucune volonté de méchanceté vis-à-vis des Belges et de la Belgique. Parfois, les titres dépassent un peu les intentions qu'on y met”, a-t-il conclu.