L’ailier de Tottenham n’est pas en forme, mais il a très rarement déçu en équipe nationale

CARDIFF Le pays de Galles, ça reste une formation modeste. Avec beaucoup de joueurs modestes (voir ci-contre) et deux joueurs prometteurs, que sont Ramsey et Allen. Mais les Red Dragons ont surtout une vraie star, de classe internationale : Gareth Bale. Ailier supersonique, puissant et provocateur, le joueur de Tottenham avait éclaté lors de la saison 2010-2011, à l’issue de laquelle il avait été élu meilleur joueur de Premier League , précédant Vincent Kompany au palmarès.

Souvent, ce genre de joueur, tellement au-dessus du lot, a tendance à décevoir quand il est moins bien entouré en sélection. Malheureusement pour les Diables, Bale ne souffre pas du syndrome Messi : avec le pays de Galles, il répond très souvent présent.

Vu le poids des attentes, le sélectionneur, Chris Coleman, essaie de relativiser : “L’équipe ne se résume pas à Gareth Bale. Les Belges vont très vite voir que nous avons d’autres qualités.”

Mais cela ne fait aucun doute : pour les Gallois, les victoires dans ce groupe A passeront par des exploits de sa star.

Le bémol, c’est que le Spur n’est pas au mieux en ce moment. Il reste sur une saison inconstante et son rendement n’est pas vraiment en hausse cet été. À Tottenham, il rentre souvent dans l’axe, une zone où, en plein trafic, il parvient beaucoup moins à faire parler ses qualités de percussion.

En équipe nationale, il a connu, comme tous ses équipiers, un sérieux coup de moins bien suite au suicide de Gary Speed.

“Gareth reste une menace permanente” , assure le Gunner Aaron Ramsey. “Il peut déborder, il peut rentrer dans l’axe et frapper. Il est peut-être moins décisif en club en ce moment, mais moi, je le côtoie à l’entraînement et je peux vous dire qu’il est toujours aussi costaud. Je me souviens d’un match de Ligue des Champions face à l’Inter : ce soir-là, Maicon ne savait plus où il habitait. Il est capable de faire la même chose pour nous. Pour rien au monde, je ne l’échangerais, même avec le plus fort des joueurs belges.”

Là-dessus, Ramsey a raison : Bale est certainement le seul Gallois qui aurait sa place dans le onze de base des Diables.



© La Dernière Heure 2012