C'est l'agent d'Eden Hazard qui aurait franchi le premier pas ce lundi, en sollicitant un entretien avec le coach national


BRUXELLES L'équipe nationale a-t-elle trop besoin d'Eden Hazard, ou est-ce plutôt l'inverse? Toujours est-il que selon Georges Leekens, le premier pas a été franchi par l'agent du joueur, qui s'est personnellement déplacé lundi à l'Union Belge pour le rencontrer. L'entretien a accouché d'un fructueux tête à tête entre le sélectionneur et Hazard mardi.

Les propos tenus par les deux parties à cette occasion demeureront secrets de commun accord. Mais la suspension pour les deux prochains matches (en Azerbaïdjan le vendredi 2 septembre dans le Groupe 1 des qualifications de l'Euro-2012, et contre les Etats-Unis en amical le mardi 6 au Stade Roi Baudouin) est levée. Le Lillois figure ainsi parmi la sélection de 24 joueurs retenus par Georges Leekens pour ces deux rencontres.

"On repart avec une page blanche de part et d'autre, avec en commun l'amour de l'équipe nationale", a expliqué Leekens jeudi midi lors d'une conférence de presse. "Le passé est oublié, et on ne l'évoquera plus. Mais je n'ai donné aucune garantie à Eden. Il sait que son sort sportif de Diable Rouge est lié à ce qu'il montrera sur le terrain. Avec un groupe où la concurrence est de plus en plus grande, il est normal que l'exigence de performance soit élevée. Mais sans excès. On a peut-être été trop loin, la presse y compris, la dernière fois contre la Turquie. Eden ne pouvait finalement que passer à côté du sujet dans pareil contexte. C'est une leçon à retenir..."

© La Dernière Heure 2011