Leonardo VS Meunier épisode 4 ! Dans une interview donnée à France Football, le Brésilien a encore chargé le latéral droit. L'une des questions portait sur le mercato. Le directeur sportif a tenu à défendre son bilan avec les départs de Thiago Silva, Edinson Cavani, Thomas Meunier ou encore Kouassi et les arrivées de Moise Kean, Danilo Pereira, Alessandro Florenzi et Rafinha. "Et, l’été dernier, c’était la fin d’un cycle pour certains. Tous les intéressés le savaient", a-t-il commencé. Laissez-leur d’abord le temps de bien s’acclimater. Mais moi, je suis très satisfait de leur apport", dit-il en évoquant les nouveaux venus. 

Après cette entrée en matière assez clémente, le directeur sportif du PSG a passé la deuxième. Et le Diable rouge en prend pour son grade. "Florenzi est arrivé et, franchement, c’est moins bon que Meunier ?" Une salve que le principal intéressé ne devrait pas fortement apprécier.

Dans cette entrevue, il a également abordé d'autres sujets comme l'arrivée potentielle de Lionel Messi. "Les grands joueurs comme Messi seront toujours mis sur la liste du PSG. Mais ce n'est bien sûr pas le moment d'en parler, ni d'y rêver. (...) Mais on est assis à la grande table de ceux qui suivent le dossier de près. En fait, non, on n'est pas encore assis, mais notre chaise est juste réservée au cas où... Quatre mois (NDLR : d'ici la fin de la saison) dans le football, c'est une éternité, surtout dans cette période."

Messi avec Mbappé et Neymar? Une équipe qui aurait fière allure. Encore faut-il que les deux stars parisiennes restent dans la capitale française. "J'espère qu'ils sont convaincus que le PSG est un bon endroit actuellement pour un joueur de foot de très haut niveau et ambitieux. (...) Il faut juste trouver un accord entre leurs envies, leurs exigences, nos attentes et nos moyens. On n'est pas à les supplier : 'S'il te plaît, reste.' C'est plus argumenté que ça. Resteront ceux qui veulent vraiment rester. On échange régulièrement et j'ai de bonnes sensations sur ces deux dossiers-là."

Enfin, le Brésilien s'est également attardé sur le divorce conflictuel qui a eu lieu avec Thomas Tuchel. "On savait, et il (Tuchel) savait, que ce serait difficile de renouveler son contrat à la fin de la saison... Mais là, nous avons décidé d'anticiper un peu. (...) On n'a pas changé de coach pour faire les beaux. (...) Je ne pense pas que ça pouvait être une surprise pour Tuchel. Ce n'était pas la première fois que l'on parlait ensemble de la situation. Peut-être qu'il ne me comprenait plus..."

Une Interview où Leonardo a donc brassé large. Il a surtout profité de cette tribune pour passer certains messages.