Romelu Lukaku s’est confié devant les caméras de SFR Sport.

On le dit arrogant. Lui se qualifierait sans doute d’ambitieux.

Romelu Lukaku n’a jamais caché que son objectif était de rejoindre les meilleurs avant-centres de la planète. Et pour atteindre son but, le Diable de 24 ans possède un maître : Thierry Henry. "Il m’a aidé à m’améliorer au niveau des mouvements à adopter sur le terrain, car les siens étaient impeccables", a expliqué l’ancien Anderlechtois dans un entretien accordé à SFR Sport.

Mais preuve que l’apport de Titi ne se limite pas à des détails techniques, le numéro 9 de Manchester est également revenu sur un autre aspect du coaching du Français. "Il m’a beaucoup appris sur le plan mental, comment se préparer pour un match et surtout quelles sont les attentes au plus haut niveau, car je lui avais dit depuis longtemps que je partirais dans un grand club", dit-il. "Il m’a appris l’exigence. Il l’est vraiment beaucoup avec ses joueurs, mais c’est comme ça qu’on progresse."

De l’ambition, pas de l’arrogance, donc. C’est peut-être ça qui va permettre à la Belgique de franchir un cap, de passer de nation plus que prometteuse à véritable géant européen et mondial.

Imperméable à la pression, qu’il préfère qualifier de "challenge qu’il aime", le joueur a également évoqué son amitié avec Paul Pogba. "Il m’a emmené deux ou trois fois devant Old Trafford l’an dernier", sourit le Diable. "Moi je regardais le stade sans rien dire."

Le milieu de terrain a bien fait. Car ce travail de sape a fini par trotter dans la tête de son pote belge… "On a joué contre eux début avril avec Everton. Là, je suis monté sur le terrain et j’ai senti que cette pelouse était pour moi. C’est là que je me suis décidé."

La suite, on la connaît : une signature pour 85 millions à ManU, une préparation réussie, un début de saison canon avec déjà quatre buts inscrits, un sans-faute en championnat et une entente au beau fixe avec les gars de Mourinho.

"Le stade, l’histoire, les supporters à travers le monde, c’est le plus grand club de la planète…", assène-t-il. "Sur le plan anglais et européen, c’est le meilleur environnement dans lequel je pouvais progresser, surtout avec ce coach et ces joueurs."

Comme un certain Zlatan Ibrahimovic, qui sera de retour d’ici quelques mois… Un attaquant expérimenté qui pourra lui aussi permettre à Lukaku de devenir meilleur en élargissant sa palette, notamment au poste de pivot, qui ne plaît pas forcément à Romelu mais qu’il dit pouvoir endosser "sans problème".

Et avec le sourire. Le même qu’il arborera l’été prochain en Russie ?


Rashford: "Avec Lukaku, on se comprend"

On connaissait déjà la bromance entre Lukaku et Pogba sur fond de piscine californienne. Mais le musculeux Rom s’est fait un autre grand pote en la personne de Rashford. "Cela a juste cliqué, on se comprend", a expliqué l’Anglais à MUTV. "On ne se connaissait pas, mais dès qu’on est entré à deux sur la pelouse, on s’est directement trouvé. Au mieux on parviendra à évoluer ensemble, meilleurs seront les résultats." Le duo formé par les deux hommes est même comparé à la paire Cole - Yorke, qui fit les beaux jours d’United avec le triplé PL-Cup-Champion’s League en 1999. Rien que ça !