C'est sans doute l'élimination la moins cruelle de la génération dorée. L'impuissance face à une Argentine bien plus expérimentée, l'énorme contre-performance contre le pays de Galles, le sentiment d'injustice face à la France... toutes ces défaites étaient particulièrement amères. Mais cette fois, tout porte à croire que la Belgique a été battue par plus fort qu'elle. Mieux en place et proposant un meilleur football, l'Italie a aussi montré plus de maturité en fin de match.

Pourtant, la Belgique aurait pu arracher les prolongations. Sur une occasion de Lukaku, d'abord, avant un presque exploit individuel de Jérémy Doku. Le joueur de Rennes éliminait trois Italiens avant de décocher une puissante frappe du pied droit, qui passait juste au-dessus du but de Donnarumma. Ah, si seulement le Diable avait été au bout de son exploit en trouvant la lucarne opposée...