Les Diables Rouges n'ont pas manqué leur entrée en lice dans cet Euro 2020. Samedi à Saint-Pétersbourg, la Belgique a maîtrisé son sujet contre la Russie dans son premier match du groupe B. Profitant notamment de deux erreurs défensives, l'équipe nationale s'est imposée 3-0 grâce à un doublé de Romelu Lukaku et un but Thomas Meunier. Seule ombre au tableau, Timothy Castagne est sorti blessé au visage en première mi-temps. Pour leur premier duel en présence d'un public adverse depuis novembre 2019, et une victoire 1-4 sur cette même pelouse du stade Krestovski contre la Russie en qualifications pour l'Euro, les Diables Rouges ont été coupables de quelques imperfections en début de partie. La Sbornaya, portée elle par un stade rempli par 26.264 personnes, tentait d'emballer la rencontre.

Après le traditionnel round d'observation, les Diables ont profité d'une grossière erreur pour ouvrir le score. Sur un centre de Dries Mertens qui paraissait inoffensif, Andrey Semenov a loupé son contrôle, ce qui a profité à Romelu Lukaku, hors jeu au départ du ballon mais remis en jeu par le défenseur russe. Le champion d'Italie ne s'est pas fait prier (1-0, 10e). 'Big Rom' a foncé vers la caméra et a dédié son but à Christian Eriksen, son coéquipier à l'Inter Milan en lançant un « Christian, I love you ». Plus tôt dans la journée, l'international a été victime d'un malaise dans l'autre match du groupe B entre le Danemark et la Finlande. Son état s'est stabilisé et il a été emmené à l'hôpital.

Touchés dans leur amour propre après, les Russes ont répliqué dans la foulée mais la tête de Mario Fernandes sur un corner de Golovin est arrivée directement dans les mains de Thibaut Courtois (14e).

La phalange de Roberto Martinez a laissé passer l'orage avant de mettre la main sur la rencontre. Profitant d'une perte de balle, Lukaku s'est projeté vers l'avant. Contré in extremis, il a malgré tout pu glisser le cuir en retrait à Leander Dendoncker, dont la frappe a manqué le cadre (18e). Remuant, Thorgan Hazard a lui tenté sa chance mais sa reprise d'un angle fermé n'a pas inquiété Anton Shunin (22e).

Un gros choc entre Timothy Castagne et Daler Kuzayev a contraint les deux joueurs à céder leur place. Le latéral droit de Leicester, titulaire pour son premier grand tournoi, a été remplacé par Thomas Meunier. Selon la RTBF, il souffrirait d'une fracture de la pommette.

Après une frappe lointaine de Toby Alderweireld (29e), Meunier a fait le break grâce à une nouvelle bourde adverse. Le joueur de Dortmund était tout heureux d'hériter d'un ballon mal repoussé par Shunin pour mettre les Diables sur du velours (2-0, 34e).

Déjà en vue lors des matches de préparation, Yannick Carrasco a fait parler sa technique et son jusqu'au-boutisme pour s'ouvrir une fenêtre de tir malgré l'assaut de plusieurs russes. Il n'a manqué que la finition au Madrilène (45e+3).

La seconde mi-temps, moins intense que la première et hachée par les changements, a vu Eden Hazard monter au jeu à la 72e minute. Visiblement gêné à la cheville gauche après un contact avec le rugueux Artem Dzyuba, Vertonghen a lui aussi cédé sa place, suppléé par Thomas Vermaelen.

Malgré une intervention manquée de Dedryck Boyata qui aurait pu inquiéter Courtois et un coup franc dangereux (90e+1), la Belgique n'a jamais été bousculée dans les dernières minutes. Mieux encore, elle a définitivement scellé l'issue du match. Meunier, après une belle percée dans l'axe, a trouvé Lukaku dans la profondeur dont le tir en première intention a trouvé les filets (3-0, 88e) pour inscrire son 62e but international.

Dans l'autre match du groupe B, la Finlande s'est imposée 0-1 devant le Danemark dans une rencontre longtemps arrêtée en raison de l'accident d'Eriksen. Joel Pohjanpalo a inscrit le seul but de ce duel disputé à Copenhague.

Au classement, la Belgique est donc déjà en tête avec 3 points, à égalité avec les Finlandais. Danois et Russes ferment la marche.

Cette victoire permet aux Belges d'aborder sereinement la suite de cette phase de groupes. En 2016, la Belgique avait débuté son parcours à l'Euro français par une défaite contre l'Italie.

Les Diables Rouges passeront la nuit dans la ville russe avant de regagner la Belgique et Charleroi dimanche en début d'après-midi. Après deux journées complètes au centre national du football à Tubize, ils repartiront déjà mercredi en fin de matinée direction Copenhague pour défier le Danemark jeudi sur le coup de 18h sur la pelouse du Parken.

Revivez la rencontre: