Bien en place, l'équipe danoise a posé des problèmes aux Diables, visiblement gênés par le pressing adverse. C'est sur la première incartade offensive que l'équipe nationale a fait mouche. Un coup franc rentrant de Yannick Carrasco dévié par Kasper Schmeichel sur sa transversale a donné un corner. Précis, Dries Mertens a trouvé Jason Denayer qui a ouvert son pied gauche pour ouvrir le score (0-1, 9e). C'est le premier but chez les Diables pour le défenseur de l'Olympique Lyonnais, appelé à remplacer dans l'axe de la défense Vincent Kompany, parti à la retraite.


Orpheline de ses joyaux techniques Kevin De Bruyne et Eden Hazard, l'équipe belge a souvent parue à court d'inspiration en première mi-temps. Christian Eriksen, maître à jouer des 'Danish Dynamite', a d'abord envoyé un coup franc au-dessus du but de Simon Mignolet (17e) avant de mettre à contribution le portier du Club de Bruges (25e), qui s'est montré peu rassurant balle au pied.

Le second acte a débuté avec un tir à distance de Thorgan Hazard passé à côté à du but adverse (51e). Peu brillante mais pas vraiment inquiétée, la Belgique a mis un coup d'accélérateur à l'entame du dernier quart d'heure. Trouvé dans la profondeur, Romelu Lukaku a d'abord obligé Schmeichel à se détendre (74e). Atteint dos au but dans la surface, l'attaquant de l'Inter a ensuite permis à Dries Mertens de doubler l'avance des Diables d'une frappe à bout portant (0-2, 77e).


En début de soirée, les Anglais ont peiné mais se sont imposés 0-1 en Islande dans l'autre rencontre du groupe 2. Le seul but de la rencontre a été marqué sur penalty par Raheem Sterling à la 91e minute.

Mardi, les Diables accueilleront l'Islande dans un Stade Roi Baudouin vidé de ses supporters en raison de la pandémie de coronavirus.

La prochaine trêve internationale verra la Belgique se déplacera à Wembley pour y défier les Three Lions le 11 octobre (18h) avant de prendre la direction de l'Islande le 14 octobre (20h45).


Revivez la rencontre