Ce n'est bien sûr qu'anecdotique et seule une victoire finale le 11 juillet prochain marquerait l'histoire du football belge. N'empêche, les Diables Rouges peuvent décrocher un premier trophée bien que virtuel. L'Italie est, en effet, en possession du bâton de Nasazzi depuis une victoire face à la Pologne le 15 novembre dernier.

Le bâton de Nasazzi est un trophée qui se transmet entres équipes nationales. C'est l'Uruguay qui avait été le premier pays à s'en emparer suite à leur succès lors de la première coupe du monde organisée en 1930. L'origine du nom du trophée vient de José Nasazzi, le capitaine de cette équipe.

La Belgique l'a eu en sa possession à quatre reprises. La première fois, c'était après une victoire face à la Yougoslavie lors de l'Euro 84 (0-2). Elle ne l'avait gardé que trois jours, la faute à une défaite face à l'Equipe de France (0-5).

La courte victoire face aux Pays-Bas en éliminatoires de la Coupe du Monde 86 quelques mois après (0-1) permettait aux Diables de reprendre le bâton qu'ils délaissaient lors du retour face au même adversaire (1-2).

Les Diables l'avaient récupéré cinq ans plus tard après un match face à l'Uruguay (1-3) de la Coupe du Monde 1990. Le bâton n'avait été belge cette fois que quatre jours à cause du revers face à l'Espagne lors de la partie suivante (1-2).

Le règne avait été un peu plus long (13 jours) quand Origi avait débloqué la situation face à la Russie au Brésil en 2014 mais Higuain avait douché les espoirs de titre mondial et le bâton de Nasazzi par la même occasion (0-1).

Si les hommes de Martinez arrivent à reprendre la possession du trophée ce vendredi, ils resteront bien loin du record du Brésil qui l'a obtenu 11 fois. Mais l'essentiel serait bien sûr ailleurs.