L’Union belge aurait aimé en faire deux événements à part. Mais la crise sanitaire les a réunis. Ce 1er septembre, la fédération belge de football a fêté ses 125 ans. Et ce jeudi 3, les premiers coups de pelle du chantier des nouveaux bâtiments de l’instance suprême du football belge ont été donnés à Tubize, avec plusieurs invités de marque, dont la Première ministre Sophie Wilmès, Franky Van Der Elst, Mbo Mpenza ou encore Eden Hazard. Tous masqués.


"Sans le coronavirus, les travaux auraient commencé plus tôt mais c’est finalement symbolique qu’ils débutent en même temps que la célébration des 125 ans", souriait le CEO Peter Bossaert, pas peu fier de donner des détails sur les nouveaux bâtiments qui devaient voir le jour à l’automne 2021, même s’il est prévu que les Diables utilisent les installations purement sportives dès le 15 mai 2021, soit quelques jours avant le début de l’Euro.

"On a voulu rapprocher l’administratif et le sportif", continuait Bossaert, qui a souligné le caractère obsolète des bâtiments de la Maison de verre à Bruxelles, qui n’était plus aux normes. Désormais, tout sera donc centralisé dans un seul et même endroit.

"Tubize deviendra le centre névralgique du football belge… avec une empreinte écologique minime", précisait encore Bossaert.

La construction de quatre nouveaux terrains a débuté et les travaux concernant les installations sportives, comme les vestiaires, les espaces de fitness et de kiné vont suivre. Une salle centrale pour le VAR verra aussi le jour en juillet 2021.

Quant aux 125 ans, ils seront dignement fêtés dans les semaines à venir. Entre l’excellent bouquin 1895 de Stefan Van Loock, le documentaire à venir sur l’histoire des Diables sur Proximus Sports, le sondage web prévu pour élire le onze des Diables de tous les temps, la création d’une équipe de légendes, le projet social Belgian Red Courts (impliquant la rénovation de 40 mini-terrains de football dans plusieurs villes du pays, à commencer par Tubize) ou encore la pièce de théâtre Armand (en hommage à Armand Swartenbroecks, ancien Diable rouge, vainqueur de la médaille d’or aux JO de 1920), les célébrations seront multiples.