Voici quelques chiffres pertinents qui illustrent certaines forces et faiblesses des Diables lors de ce premier tour.

Comment analyser le premier tour des Diables ? Les chiffres d’InStat nous livrent quelques informations très intéressantes.

8

La Belgique est l’une des huit équipes à n’avoir marqué aucun but sur phase arrêtée. Elle a pourtant eu en moyenne 8,3 corners par match. Ce problème du Brésil est réapparu pour les Diables.

12

La distance moyenne, en mètres, des tirs belges qui ont fini dans les filets adverses. Seuls les Gallois et les Croates réussissent de plus loin que les Diables. "Pour casser un bloc, on peut aussi compter sur une frappe de loin", avait expliqué Wilmots. Nainggolan est passé à la pratique contre la Suède. Comme Lukaku contre l’Irlande.

17

Le nombre de tirs que les Diables décochent, en moyenne, par match. Seuls cinq sont cadrés, ce qui explique en partie les soucis de finition.

55

Les Belges ont remporté 55 % de leurs duels. Seule la France a un quota plus élevé. Marc Wilmots voulait de la grinta, il en a. La moyenne des duels gagnés est meilleure en attaque (57 %) que défensivement (54 %).

© dr