"Amende de 4.000 euros pour Ibrahimovic, 3.000 euros pour Lukaku, 2.000 euros pour Milan et 1.250 euros pour l'Inter", telles sont les sanctions annoncées par la Fédération italienne au terme d'un accord conclu avec les intéressés.

La Fédération italienne, après une enquête ouverte début février, a retenu un "comportement antisportif avec des phrases provocantes" des deux joueurs tout en retenant également "une responsabilité objective" de leurs clubs.

Lors du quart de finale de Coupe d'Italie remporté par l'Inter (2-1), le 26 janvier, Ibrahimovic et Lukaku s'étaient très vivement opposés juste avant la mi-temps, se retrouvant tête contre tête. Parmi les nombreuses insultes échangées entre les deux joueurs, le Suédois avait notamment été accusé de faire référence aux origines congolaises de l'international belge, en évoquant des croyances vaudoues.

"Ibra" s'était défendu le lendemain en assurant "qu'il n'y a(vait) pas de place pour le racisme dans le monde de Zlatan". Un motif qui n'a pas été retenu par la Fédération au terme de l'enquête.