Le monde du foot est encore sous le choc suite à la publication d'un communiqué totalement lunaire des Ultras de l'Inter.

Encore une fois, un joueur de couleur a été victime d'insultes racistes. Et encore une fois, on n'a pas l'impression que les instances dirigeantes saisissent l'urgence de prendre des mesures radicales pour lutter contre ce fléau. Cette fois, c'est Romelu Lukaku qui a dû subir les éructations nauséabondes des "supporters" de Cagliari (qui n'en sont pas à leur coup d'essai). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'attaquant, buteur décisif face aux Sardes, n'a pas vraiment été soutenu par ses propres Ultras.

Cette frange des tifosi milanais s'est en effet fendue d'un communiqué où elle explique "ce qu'il s'est passé à Cagliari n'est pas du racisme". "L'Italie n'est pas comme beaucoup d'autres pays européens où le racisme est un VRAI problème. On comprend que cela puisse y ressembler mais ce n'est pas le cas." Un fake ? Malheureusement pas. 

Au lendemain de cette publication totalement dingue (et imbécile), le Sénégalais Demba Ba s'est exprimé sur Twitter, afin de faire part de son dégoût de cette situation. "Voici l'une des raisons qui a fait que je n'ai pas joué là-bas quand j'en ai eu l'occasion", a-t-il tweeté, faisant référence au communiqué des fans intéristes. "Je souhaiterais que tous les joueurs noirs quittent ce championnat ! Cela ne mettra pas fin à la stupidité, ni à la haine, mais au moins, cela ne fera pas de mal aux gens d'autres races (sic)."


OK, mais on préférerait surtout voir ces salopards quitter les stades, plutôt que de se priver de gars talentueux comme Romelu Lukaku, Douglas Costa et autres Kalidou Koulibaly. Des joueurs qui encore en 2019 doivent être protégés par les patrons du foot, et non pas se questionner quant à la suite de leur carrière dans le Calcio à cause de l’imbécillité sans nom de certains.