Big Rom a complètement transfiguré le visage de son équipe hier lors de sa montée au jeu.

64e minute, le marquoir affiche toujours 0-0 entre Ludugorets et l'Inter Milan dans le cadre des seizièmes de finale d'Europa League hier soir. C'est à ce moment très précis qu'Antonio Conte décide de faire rentrer son meilleur buteur en la personne de Romelu Lukaku. Sept minutes plus tard, le Diable rouge donne déjà raison à son entraîneur et dévie un bon ballon pour Christian Eriksen qui, au passage, a inscrit son premier goal avec les Nerazzurri. Dans les arrêts de jeu, Big' Rom transforme un penalty pour figer le score à 0-2. La messe est dite et ce score permet à l'Inter de partir avec un avantage certain et d'avoir déjà neuf orteils pour le tour suivant. Après sa performance, les médias italiens ne se sont pas trompés. Eurosport Italia lui a notamment donné la note de 7 en expliquant qu'il est un "élément fondamental du collectif. Il entre, fait sauter la banque avec une passe pour Eriksen. Ensuite, il marque le penalty facilement. Il se révèle être d'une catégorie supérieure que les autres." Souvent décrié pour être absent des débats lors des matchs à enjeu, Big Rom fait une nouvelle fois taire toutes les critiques.


Peut-il battre son record de l'année 2014/2015?

Sa meilleure saison européenne, il l'a passée avec Everton en Europa League il y a cinq ans. Cette année-là, il fini meilleur buteur de la compétition avec huit réalisations (comme Alan et Vietto) en neufs matchs et facture deux passes décisives. En tout, il était décisif toute les 63 minutes en Europe. Des statistiques exceptionnelles dont il n'est pas très loin cette année. Cette saison, il tourne à trois goals et autant de passes décisives en 6 matchs à cheval entre la C1 et la C2. En 431 minutes sur les prés européens, il se montre décisif toute les... 71 minutes! Plus complet qu'à l'époque, il jouit d'une confiance totale de son entraîneur qui en a fait une pièce maîtresse cette saison. L'Inter nourrit de grandes ambitions dans toutes les compétitions et Romel dispose d'un collectif bien plus complet que lorsqu'il évoluait chez les Toffees. Preuve à l'appui: la prestation remarquée de Christian Eriksen hier. Nommé homme du match, le Danois va sans doute être précieux et l'entente avec le Belge sera primordiale dans la suite de la saison intériste.

Seul problème: l'Inter veut faire tourner en C2

Potentiellement, il reste donc huit matchs à Big' Rom pour dépasser son total de 8 buts et 2 passes décisives de 2015. Loin d'être impossible donc. Pour cela il devra être aligné un maximum ce qui ne semble pas être tout à fait certain. A la fin du match, Antonio Conte a expliqué comment son équipe allait se comporter pour l'Europe. "Notre ligne de conduite en Ligue Europa sera la suivante: nous tournerons pour donner du temps de jeu à ceux qui en ont un peu moins mais qui en méritent. Il faut aller le plus loin possible en essayant de continuer sur cette voie. N'oublions pas que la Ligue Europa peut vous pomper beaucoup physiquement et mentalement." Clairement, l'ancien coach de Chelsea a fait du championnat sa priorité. Ce temps de jeu réduit pourrait mettre des bâtons dans les roues de Romelu Lukaku dans la conquête de ses records personnels...