Romelu Lukaku sur le banc ? C’est devenu très rare ces dernières années en équipe nationale.

La dernière fois, c’était à la Coupe du monde pour le match quasi amical contre l’Angleterre, celui que tout le monde espérait perdre. Les Diables avaient joué avec une équipe B ce jour-là. Pour trouver trace de Lukaku réserviste dans un match officiel (et à enjeu), il faut remonter au 10 octobre 2017, à quasiment deux ans. C’était contre Chypre (4-0). Michy Batshuayi lui avait aussi été préféré. Lukaku était monté au jeu et avait marqué.

Si Batshuayi a accumulé pas mal de temps de jeu dans son rôle de doublure depuis lors, Divock Origi a fêté sa première titularisation avec les Diables depuis… trois ans. C’était lors du tout premier match de Roberto Martinez, un amical contre l’Espagne (0-2).


Romelu Lukaku: "Beaucoup d’Italiens m’ont écrit"

"Ce n’était pas facile. Saint-Marin a joué avec ses armes et on respecte ça. Il y avait une chouette atmosphère ici" a commenté l'attaquant des Diables, resté sur le banc. Référence au racisme qui l’a touché en Sardaigne ? "Non, je ne veux pas trop parler de ça. J’ai dit ce que j’avais à dire. Beaucoup d’Italiens m’ont écrit pour me dire que leur pays n’était pas raciste. Moi, je préfère maintenant parler de mes performances avec l’Inter. On a gagné nos deux premiers matchs mais on peut être encore meilleur dans le jeu. Ça passe par là si on veut accomplir ce qu’on souhaite (Ndlr : remporter la Serie A). Malgré l’incident, je suis heureux en Italie."