Roberto Martinez n’est pas sur le départ en tant que coach fédéral des Diables rouges. Après la défaite contre l’Italie, sa déception était si importante qu’il n’a pas voulu faire de déclarations par rapport à son avenir. Et le fait qu’il ait annulé la conférence de presse à Tubize, habituelle lors d’un lendemain de match, a évidemment renforcé les rumeurs disant qu’il envisagerait un départ.

Or, il n’en est rien. Comme annoncé la semaine passée, les grands clubs d’Europe ont tous trouvé un nouvel entraîneur. La grande majorité des joueurs - et surtout les cadres - veut absolument poursuivre avec Martinez. Et malgré les critiques de certains consultants et d’une partie des supporters, la Fédération ne met pas en doute les capacités du Catalan, considéré comme le meilleur coach fédéral de l’Histoire.

Bientôt, Martinez va entamer la préparation de la phase finale de la Nations League, qui aura lieu en octobre.